Fermer
 
 
 

Initiatives au siège social international

En mai 2011, les jeunes participants québécois de Cirque du Monde se sont transportés à Wemotaci, communauté Atikamekw située à environ 5 heures de Montréal, pour prendre part à la fête annuelle du programme, qui célébrait ses 16 années d’existence. Les jeunes, en provenance de tous les coins du Québec, ont été chaleureusement accueillis par les habitants de Wemotaci, très fiers de recevoir cette joyeuse troupe pendant trois jours! L’événement était organisé par le Cirque du Soleil ainsi que son partenaire local, le Conseil de la Nation Atikamekw – Services sociaux Wemotaci. La fin de semaine a été ponctuée de nombreuses activités, dont une parade et la présentation d’un spectacle, point culminant d’une année bien remplie pour les jeunes des communautés qui prennent part à Cirque du Monde: Drummondville, Montréal, Québec, Baie-Saint-Paul, Sherbrooke, Victoriaville, Wemotaci, Manawan, ainsi que le groupe Inuit Cirqiniq.

Au cours de l’été 2011, le Cirque du Soleil, la Fédération Équestre du Québec via ses membres certifiés Équi-Qualité et la TOHU se sont associés pour une initiative originale: Équifolia. Ce projet a permis aux enfants du quartier Saint-Michel à Montréal, un des plus défavorisés au Canada, de découvrir le cirque équestre. Composé d’une série de jeux équestres à saveur circassienne, ÉQUIFOLIA a permis aux participants d’apprendre tout en s’amusant. Le projet visait, entre autres, l’atteinte d’objectifs sur les plans psychomoteur, social et relationnel grâce à une expérience agréable et sécuritaire, empreinte d’humour, de créativité et de poésie. Respect, rigueur, collaboration, attention patience, confiance en soi, capacité de s’imposer avec tact, forme physique et sens des responsabilités sont quelques-uns des bénéfices que les jeunes peuvent retirer en passant du temps avec des chevaux. 800 enfants inscrits aux camps de jour de Saint-Michel ont pu faire l’expérience d’ÉQUIFOLIA tout au long du mois de juillet 2011.

Par ailleurs, grâce à la collecte annuelle de fournitures scolaires organisée auprès des employés de Montréal, les enfants de 400 familles du quartier Saint-Michel ont été équipées pour la rentrée scolaire en 2011.

Le programme Prélude, organisé en partenariat avec le Conseil des arts de Montréal et la TOHU, a été offert en 2011 à deux groupes de sept artistes résidants du quartier Saint-Michel, en voie de professionnalisation dans les disciplines des arts de la scène. Durant une période de douze semaines, ces artistes ont pu bénéficier de ressources techniques et professionnelles, afin de faire progresser leur projet de création ainsi que de contribuer à leur développement professionnel et à leur gestion de carrière. Le programme vise à enrichir leur démarche artistique en leur offrant un accompagnement personnalisé et l’accès à des espaces de répétition tout en favorisant leur rencontre avec d’autres créateurs et disciplines artistiques.

Le Cirque du Soleil a également annoncé sa participation à la mise en place d’un fonds Création et Technologie à l’École nationale de théâtre du Canada (ÉNT) en y investissant 1 million de dollars sur 5 ans. La Banque Nationale, CIBC, Gestion AGF et Industrielle Alliance y contribueront aussi, ce qui en assurera la permanence. L’ÉNT est un bassin important où le Cirque puise ses talents en création et en production. Bon nombre d’anciens de l’ÉNT œuvrent aujourd’hui comme accessoiristes, directeurs de production, concepteurs, régisseurs, chargés de projets, etc. Grâce au fonds Création et Technologie, les étudiants et enseignants de l’ÉNT auront accès à des ressources avancées en technologie. Le Cirque du Soleil désire ainsi favoriser le développement d’une relève hautement qualifiée qui contribuera à sa pérennité et à son développement à long terme. Par ce partenariat, le Cirque souhaite que tout le milieu culturel profite à long terme du développement de professionnels de haut niveau qui participeront à l’effervescence culturelle du Québec dans le domaine des arts de a scène.

Du point de vue environnemental, 2 911 000 litres d’eau de pluie ont été récupérés au Siège social international pour l’alimentation des équipements sanitaires, l’entretien paysager et l’arrosage des jardins. 62 % des déchets non dangereux générés au Siège social international ont également été recyclés ou compostés. Finalement, les imprimantes utilisées dans les bureaux ont été remplacées par des machines moins énergivores, dont certaines fonctionnent avec de l’encre solide et génèrent 90 % moins de déchets que l’équipement laser conventionnel.