Anthony Gatto

Entrevue

Plus grande réalisation athlétique ou artistique avant de te joindre au Cirque :

Je détiens 11 records du monde en jonglerie et je suis le seul jongleur à avoir remporté un Clown d’or dans l’histoire du Festival international du cirque de Monte-Carlo.

Parle-nous de ton parcours athlétique, acrobatique ou artistique avant de te joindre au Cirque :

Je m’entraîne depuis l’âge de trois ans et je donne des spectacles depuis l’âge de 8 ans. J’ai 26 ans d’expérience dans le domaine du show-business. Je me suis produit en spectacle partout dans le monde et dans la majorité des principaux casinos de Las Vegas.

  • Anthony Gatto
  • États-Unis
  • Jonglerie
Quand t’es-tu joint au Cirque du Soleil?

En mars 2007.

Comment a eu lieu ton premier contact avec le Cirque? Quel était le contexte?

Le Cirque m’a contacté il y a plusieurs années, mais je n’ai jamais trouvé le bon projet pour moi, jusqu’à la création de KOOZA.

Raconte-nous ton audition, ta formation ou ton atelier.

Je n’ai pas passé d’audition. David Shiner, metteur en scène de KOOZA, me connaît depuis mon enfance. Il est venu voir mon spectacle à Las Vegas et a décidé que je cadrerais bien dans KOOZA.

Comment s’est passée ton intégration au sein du spectacle?

À cause de mes engagements professionnels, j’ai été le dernier artiste à me joindre la troupe, et on m’a lancé directement dans le bain… J’ai passé un mois mouvementé!

Comment le fait de faire partie d’un spectacle du Cirque du Soleil te permet-il de t’exprimer dans ta discipline?

Ça m’a donné la chance d’expérimenter un personnage différent de ceux que j’avais incarnés toute ma vie. Donner des spectacles, c’est se développer, et le Cirque offre un bon environnement pour grandir en tant qu’artiste.

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans le fait d’être membre du Cirque du Soleil?

Le Cirque, c’était le palier supérieur pour moi, la prochaine frontière. Je suis très heureux de m’être rendu jusqu’ici.

Comment s’est passée la transition de ton ancienne carrière à ton rôle actuel au Cirque?

La transition s’est bien déroulée. Pendant presque toute ma carrière, j’ai eu un horaire chargé : deux représentations par jour, six ou sept jours par semaine. Ça m’a beaucoup aidé.

Pourquoi recommanderais-tu à un artiste de devenir un membre du Cirque?

Il n’y a pas d’autre entreprise qui prend soin de ses artistes comme le Cirque. De plus, c’est rassurant de savoir que le Cirque sera là pendant encore très longtemps.