Claudel Doucet

Parle-nous de ton parcours athlétique, acrobatique ou artistique avant d’entrer au service du Cirque du Soleil :

J’ai étudié à l’École nationale de cirque de Montréal, où j’ai suivi une formation générale pendant cinq ans avant de me spécialiser en tissu aérien. Après avoir terminé l’école, j’ai travaillé pour quelques compagnies de cirque et j’ai poursuivi mon entraînement.

  • Claudel Doucet
  • Canada
  • Tissu aérien
Quand t’es-tu jointe au Cirque du Soleil?

J’ai commencé les répétitions en janvier 2005, et je suis montée sur scène la première fois en mars 2005.

Comment a eu lieu ton premier contact avec le Cirque? Quel était le contexte?

Comme j’ai grandi à Montréal et que j’ai évolué dans le milieu des arts du cirque, j’étais toujours au cœur de l’action. Petite, j’allais déjà voir chaque nouveau spectacle du Cirque dont la première avait lieu à Montréal.

Raconte-nous ton audition, ta formation ou ton atelier.

J’ai passé une audition pour le rôle d’Azalaa. C’était un peu étrange pour moi, car plusieurs de mes amis répétaient pour Corteodans le studio où mon audition avait lieu.

Comment s’est passée ton intégration à Montréal et au sein du spectacle?

Mon intégration a été très rapide. Par contre, comme je devais terminer un engagement professionnel au même moment, la charge de travail était énorme. Une fois arrivée en tournée, j’ai eu droit à deux semaines de répétitions pour bien m’intégrer au spectacle.

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans le fait d’être membre du Cirque du Soleil?

J’adore voyager et me retrouver sur scène. Le Cirque m’offre la chance de faire les deux.

Comment s’est passée la transition de ton ancienne carrière à ton rôle actuel au Cirque?

Comme j’étais déjà artiste de cirque avant de me joindre au Cirque du Soleil, ma transition s’est faite très naturellement. La différence se situe surtout dans la taille de la compagnie et des spectacles.

Pourquoi recommanderais-tu à un artiste de devenir un membre du Cirque?

Le Cirque offre un excellent milieu de travail aux artistes et un personnel de soutien extraordinaire; les entraîneurs, les physiothérapeutes, les services de tournée et l’équipe artistique sont hors pair.

Comment se passe la vie en tournée?

J’ai choisi les arts du cirque, car je voulais un emploi qui me permettrait de voyager. La tournée est un mode de vie exigeant, mais c’est aussi exaltant.