Fermer
 
 

Salle de presse

 

Matériel de presse

Le Cirque du Soleil met des pochettes de presse à la disposition des représentants des médias.

Cirque du Soleil

De la vingtaine de saltimbanques qui le constituaient à ses débuts en 1984, le Cirque du Soleil est une entreprise québécoise de divertissement artistique de haute qualité qui compte près de 4 000 employés, dont 1 300 artistes, provenant de près d’une cinquantaine de pays différents. Le Cirque du Soleil a entraîné dans son rêve au-delà près de 150 millions de spectateurs, dans plus de trois cents villes d’une quarantaine de pays répartis sur six continents.

 
 
 

Biographie

Catherine Archambault

Chorégraphe

Issue d’une famille d’artistes, Catherine Archambault a baigné dans la culture dès sa plus tendre enfance. Elle entame des études en danse classique et en violon à l’âge de sept ans et se tourne ensuite vers la danse moderne, le ballet jazz et la gymnastique artistique.

Après avoir obtenu un baccalauréat en danse contemporaine à l’Université Concordia de Montréal et dansé auprès de nombreux chorégraphes, dont Andrew Harwood, pionnier de la danse contact à Montréal, Catherine Archambault fait une découverte qui marquera un point tournant dans sa carrière. Elle chorégraphie le numéro de corde lisse d’une élève de l’École nationale de cirque de Montréal. C’est la révélation pour la chorégraphe, qui découvre le monde du cirque.

S’immisçant dans ce nouvel univers créatif, Catherine Archambault réalise d’autres chorégraphies qui la conduiront à collaborer avec le Cirque Archaos (France), le Cirque du Tonnerre (Québec) ainsi que le Cirque Éloize (Québec), dont elle signe la mise en scène et la chorégraphie du tout premier spectacle en 1992. Ses chorégraphies mèneront à une dizaine de prestigieux prix, dont les médailles d’argent (trio main à main) et d’or (duo trapèze) au Festival mondial du Cirque de demain à Paris, la coupe d’argent (cadre aérien) au Festival international de Chine, l’or (trio main à main) au Festival de Mexico en 1992, le prix de la presse et le prix « coup de cœur » (sangles aériennes) au Festival international de Tournai, en Belgique, ainsi que le « People’s Choice Award 2002 » (plongeon) au Paramount Canada’s Wonderland, à Toronto.

L’année 1991 marque la première collaboration de Catherine Archambault avec le Cirque du Soleil, moment où elle chorégraphie le numéro de trapèze des jumelles Karyne et Sarah Steben. L’année suivante, elle agira à titre de co-chorégraphe du spectacle Fascination, présenté au Japon.

Au terme d’une période de ressourcement durant laquelle elle participe à des projets à plus petite échelle aux États-Unis et en Europe, Catherine Archambault revient au Cirque du Soleil en 1995 pour collaborer à la chorégraphie d’un spectacle pour les chefs d’États réunis à Halifax à l’occasion du G7.

Catherine Archambault répond à nouveau à l’appel du Cirque du Soleil en 1999 pour assumer la coordination artistique de La Nouba jusqu’en 2001. Elle participe ensuite à la télésérie Solstrom, en 2003, et au méga spectacle Soleil de Minuit, en 2004, en tant que consultante artistique et chorégraphe des numéros acrobatiques. Elle met ses talents de formatrice au service de la troupe de Dralion en 2005 et, l’année suivante, assume la coordination artistique de DELIRIUM, dont elle signe la chorégraphie des numéros acrobatiques. En 2007, Wintuk représente le plus grand défi de Catherine Archambault en tant que chorégraphe d’un spectacle du Cirque du Soleil. Viva ELVIS marque sa deuxième collaboration à titre de chorégraphe pour le Cirque.

Catherine Archambault est née à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, au Québec.