Fermer
 
 

Salle de presse

 

Matériel de presse

Le Cirque du Soleil met des pochettes de presse à la disposition des représentants des médias.

Cirque du Soleil

De la vingtaine de saltimbanques qui le constituaient à ses débuts en 1984, le Cirque du Soleil est une entreprise québécoise de divertissement artistique de haute qualité qui compte 5 000 employés, dont 1 300 artistes, provenant de près d’une cinquantaine de pays différents. Le Cirque du Soleil a entraîné dans son rêve au-delà de 100 millions de spectateurs, dans plus de trois cents villes d’une quarantaine de pays répartis sur six continents.

 
 
 

Biographie

Luc Lafortune

Concepteur des éclairages

En signant les éclairages du spectacle KÀ, Luc Lafortune donne vie à sa douzième création avec le Cirque du Soleil. Il est associé au Cirque du Soleil depuis sa fondation, en 1984. Cette année-là, il est embauché comme technicien d'éclairage dans les coulisses. L'année suivante, c'est aux commandes du pupitre d'éclairage qu'il participe à la tournée de huit mois de la jeune troupe. En 1986, il devient le concepteur des éclairages. Depuis, ses tableaux de lumière ont fait le tour du monde.

Au Cirque du Soleil, sa feuille de route comme concepteur comprend les spectacles Le Cirque réinventé, Fascination, Nouvelle Expérience, Saltimbanco, Mystère, Alegría, Quidam, «O», La Nouba, Dralion, Varekai et Zumanity. Il est également codirecteur de la photographie de l'enregistrement vidéo du spectacle Quidam.

En 2002, il a travaillé, auprès du metteur en scène Robert Lepage, à la conception des éclairages de la tournée mondiale Growing Up du chanteur britannique Peter Gabriel. Plusieurs autres artistes et groupes de réputation internationale ont fait appel à ses talents. Depuis 1996, il a collaboré, entre autres, avec No Doubt, The Eagles, Gipsy Kings et le cirque suisse Salto Natale.

Luc Lafortune a étudié en production théâtrale à l'Université Concordia, à Montréal. Il se destinait d'abord à la scénographie. « Un jour, en répétition, j'ai découvert la capacité de la lumière à redéfinir l'espace, à contribuer fortement à établir l'image et l'esprit d'un spectacle », dit-il. Cette expérience a fait naître une passion qui dure toujours.

L'excellence de son travail lui a mérité de nombreux prix. En 1992, sa conception des éclairages du spectacle Saltimbancolui a valu un prix Drama-Logue, décerné par les critiques de ce magazine californien consacré au théâtre. En 1994, il a été choisi comme concepteur de l'année par le magazine Lighting Dimensions International (LDI). En 1997, le spectacle The Atomic Lounge de Martin Professionnals, dont il a réalisé la direction artistique, a reçu le LDI du meilleur spectacle de lumière. En 1998, il a été honoré d'un Entertainment Design Award pour la direction artistique des éclairages du spectacle «O».

Luc Lafortune est régulièrement invité à titre de conférencier pour partager son savoir et ses réflexions avec des étudiants et des professionnels de tous les continents.