Fermer
 
 

Salle de presse

 

Matériel de presse

Le Cirque du Soleil met des pochettes de presse à la disposition des représentants des médias.

Cirque du Soleil

De la vingtaine de saltimbanques qui le constituaient à ses débuts en 1984, le Cirque du Soleil est une entreprise québécoise de divertissement artistique de haute qualité qui compte 5 000 employés, dont 1 300 artistes, provenant de près d’une cinquantaine de pays différents. Le Cirque du Soleil a entraîné dans son rêve au-delà de 100 millions de spectateurs, dans plus de trois cents villes d’une quarantaine de pays répartis sur six continents.

 
 
 

Biographie

Robert Lepage

Auteur et metteur en scène

Artiste multidisciplinaire, Robert Lepage exerce avec une égale maîtrise les métiers d’auteur dramatique, de metteur en scène, d’acteur et de réalisateur. Salué par la critique internationale, il crée des œuvres modernes et insolites qui transcendent les frontières entre les disciplines.

En 1975, Robert Lepage entre au Conservatoire d'art dramatique de Québec et, après un stage d'études en France, il participe à plusieurs créations dans lesquelles il cumule les rôles de comédien, d’auteur et de metteur en scène. En 1985, il crée La Trilogie des dragons, spectacle qui lui vaudra une reconnaissance internationale. Viennent ensuite Vinci (1986), Le Polygraphe (1987), Les Plaques tectoniques (1988), Les Aiguilles et l’opium (1991) et A Midsummer Night’s Dream (1992), pièce qui lui permet de devenir le premier Nord-Américain à diriger une pièce de Shakespeare au « Royal National Theatre » de Londres.

De 1989 à 1993, il assume la direction artistique du Théâtre français du Centre national des Arts du Canada et fonde, l’année suivante, sa propre compagnie de production multidisciplinaire, Ex Machina, où il produit Les sept branches de la rivière Ota, Le Songe d'une nuit d'été (1995) ainsi que le spectacle solo Elseneur (1995).

C’est aussi en 1994 que Robert Lepage touche pour la première fois au septième art en signant le scénario et la réalisation du long métrage Le Confessionnal, présenté l’année suivante à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes. Par la suite, il réalise Le Polygraphe (1996), (1997), Possible Worlds (2000) et, en 2003, l’adaptation de sa pièce La Face cachée de la Lune.

C’est sous son élan que le centre de production pluridisciplinaire La Caserne voit le jour en juin 1997, à Québec. Il crée et produit La Géométrie des miracles (1998), Zulu Time (1999), La Face cachée de la Lune (2000), une nouvelle version de La Trilogie des dragons (2003), The Busker’s Opera (2004), Le Projet Andersen (2005), Lipsynch (2007), Le Dragon bleu (2008) et Éonnagata (2009).

Robert Lepage fait une entrée remarquée dans le monde de l’opéra avec la mise en scène du programme double Le Château de Barbe-Bleue et Erwartung (1993). Il poursuit sa collaboration avec le monde lyrique en signant les mises en scène de La Damnation de Faust au Festival Saito Kinen de Matsumoto au Japon (1999), 1984 à Londres (2005), The Rake’s Progress à Bruxelles (2007) et Le Rossignol et autres fables à Toronto (2009).

Robert Lepage a aussi signé la conception et la mise en scène des tournées du chanteur britannique Peter Gabriel, The Secret World Tour (1993) et Growing Up Tour (2002). Dans le cadre des festivités entourant le 400e anniversaire de la ville de Québec en 2008, il crée la plus grande projection architecturale jamais réalisée, Le Moulin à imagesMC. Robert Lepage et Ex Machina exploitent à nouveau en 2009 les silos à grain, lignes de force de l’imposante structure architecturale qu’est la Bunge, avec Aurora Borealis, un éclairage permanent qui s’inspire des véritables couleurs des aurores boréales.

Lauréat de très nombreux prix prestigieux, il reçoit, en 2009, le Prix du Gouverneur général pour les arts de la scène pour sa contribution exceptionnelle à la scène culturelle canadienne tout au long de sa carrière.

Avec TOTEM, Robert Lepage signe la conception et la mise en scène de son deuxième spectacle du Cirque du Soleil, après KÀ (2004). « Inspiré des récits fondateurs des premiers peuples, TOTEM explore la naissance et l’évolution du monde, la curiosité inlassable de l’humain et son désir constant de se surpasser, explique-t-il. Le mot totem suggère que l’humain porte dans son corps tout le potentiel des espèces vivantes, jusqu’au désir de voler comme l’oiseau-tonnerre (thunderbird) au sommet du totem ».

Robert Lepage est né à Québec en 1957.