Fermer
 
 

Salle de presse

 

Matériel de presse

Le Cirque du Soleil met des pochettes de presse à la disposition des représentants des médias.

Cirque du Soleil

De la vingtaine de saltimbanques qui le constituaient à ses débuts en 1984, le Cirque du Soleil est une entreprise québécoise de divertissement artistique de haute qualité qui compte près de 4 000 employés, dont 1 300 artistes, provenant de près d’une cinquantaine de pays différents. Le Cirque du Soleil a entraîné dans son rêve au-delà près de 150 millions de spectateurs, dans plus de trois cents villes d’une quarantaine de pays répartis sur six continents.

 
 
 

Biographie

Leonid Leykin

Concepteur des numéros clownesques

D’aussi loin qu’il se souvienne, Leonid Leykin a toujours voulu être un artiste de cirque et, plus particulièrement, un clown. Il a fait ses études à la célèbre Licedei, une école de théâtre de Leningrad spécialisée dans les arts clownesques, sous la tutelle de Slava Polunin, largement considéré comme le plus grand clown au monde qui s’est fait connaître tant par ses réputés spectacles solo que par ses prestations dans certaines productions du Cirque du Soleil.

Pendant de nombreuses années, Leonid Leykin a parcouru le monde au sein de la compagnie Licedei, avec laquelle il a voyagé en Amérique du Nord pour la première fois. À cette époque, il était également metteur en scène au théâtre dans sa Russie natale, acteur au cinéma et artiste invité au Cirque du Moscou. Il a aussi tenu la vedette de sa propre émission de télévision qui présentait des numéros de comédie et à laquelle des célébrités russes étaient invitées.

Pour Leonid Leykin, l’art du clown ne se résume pas à de simples bouffonneries qui font rire les gens. « Le clown jouit d’une grande liberté, dit-il. Même à l’époque de l’Union soviétique, le clown pouvait se dresser en marge de la société et proposer une perspective tantôt comique, tantôt triste de la condition humaine. »

Le Cirque du Soleil a courtisé Leonid Leykin pour la première fois en 1993, mais en raison du succès de Licedei, ce n’est que quatre années plus tard qu’il a pu se joindre à la troupe québécoise. En 1998, il s’engage dans la tournée européenne d’Alegría et, en 2000, se joint au spectacle «O» à Las Vegas, où il crée un numéro de clown mémorable très aimé du public. Il restera avec la troupe jusqu’en 2007.

« Mon approche des arts clownesques est davantage lyrique et poétique plutôt qu‘axée sur le slapstick, explique-t-il. Je peux être debout sur la scène à ne rien faire et tout le monde comprendra exactement ce que je veux dire. »

C’est la première fois, avec ZAIA, que Leonid Leykin crée un numéro clownesque pour un artiste autre que lui-même. « Trouver un excellent clown n’est pas chose facile, dit-il. Nous avons trouvé deux clowns merveilleux pour ZAIA. L’un est Italien et l’autre est Canadien d’origine française. Lorsque nous avons des clowns de ce calibre devant nous, on ne peut faire autrement que se reconnaître en eux. »

Leonid Leykin est né en 1961, à Leningrad (aujourd’hui Saint-Pétersbourg).