Fermer
 
 

Salle de presse

 

Matériel de presse

Le Cirque du Soleil met des pochettes de presse à la disposition des représentants des médias.

Cirque du Soleil

De la vingtaine de saltimbanques qui le constituaient à ses débuts en 1984, le Cirque du Soleil est une entreprise québécoise de divertissement artistique de haute qualité qui compte près de 4 000 employés, dont 1 300 artistes, provenant de près d’une cinquantaine de pays différents. Le Cirque du Soleil a entraîné dans son rêve au-delà près de 150 millions de spectateurs, dans plus de trois cents villes d’une quarantaine de pays répartis sur six continents.

 
 
 

Biographie

Cahal McCrystal

Concepteur des numéros clownesques

Cahal McCrystal se consacre depuis 1996 à la direction d'acteurs et à la création de spectacles pour plusieurs compagnies théâtrales d'Europe. Il est un des rares metteurs en scène britanniques à créer et diriger quasi exclusivement des comédies réunissant des clowns. La conception des numéros clownesques pour le spectacle Zumanity est sa deuxième collaboration avec le Cirque du Soleil. Il a fait partie, en 2002, de l'équipe de concepteurs du spectacle Varekai.

Les pièces de Cahal McCrystal, conçues notamment pour d'importantes compagnies théâtrales britanniques comme Spymonkey, Peepolykus et le duo comique The Boosh, sont régulièrement présentées partout dans le monde et provoquent l'hilarité auprès de tous les publics.

En 2000, sa pièce Stiff, mise en scène par Spymonkey, a reçu le Total Theatre Award du Fringe Festival d'Édimbourg, en Écosse. Elle a également été désignée meilleure pièce au U.S. Comedy Arts Festival, tenu à Aspen, au Colorado. En 1998, The Mighty Boosh, lancée lors du Fringe Festival d'Édimbourg, a gagné le Perrier Award pour la meilleure création (Best New Comedy). La critique associe ses personnages à ceux de Mel Brooks, des Monty Python et des Marx Brothers. Mais Cahal veut, d'abord et avant tout, créer des clowns dont la personnalité diffère de celle des acteurs eux-mêmes.

« Mon travail consiste à révéler le clown qui existe chez les acteurs. Et ce clown naît de la mise en valeur de leurs propres failles. Cela exige énormément d'humilité et de générosité de la part des comédiens, mais c'est également un processus d'exploration des plus excitants. » Cahal ajoute : « Nous admirons les gens pour leur succès, mais nous les aimons pour leurs faiblesses. Nous aimons les clowns parce qu'ils nous révèlent à la fois leurs côtés humain et stupide! »

Avant de se consacrer à temps plein à la mise en scène, ce diplômé en interprétation de la Royal Scottish Academy of Music and Drama a, pendant 15 ans, mené une prolifique carrière d'acteur au théâtre, au cinéma, à la télévision et à la radio. À la fin des années 1980, Philippe Byland, auteur, metteur en scène et comédien d'origine suisse, l'invite à se joindre à sa compagnie. Cahal rencontre également, à Londres, son mentor Philippe Gaulier. Le grand homme de théâtre français lui donne alors un rôle dans sa pièce Au bout du tunnel. C'est à ce moment qu'il voit pour la première fois la création Le Cirque réinventé du Cirque du Soleil, un spectacle qui le renverse.