Fermer
 
 

Salle de presse

 

Matériel de presse

Le Cirque du Soleil met des pochettes de presse à la disposition des représentants des médias.

Cirque du Soleil

De la vingtaine de saltimbanques qui le constituaient à ses débuts en 1984, le Cirque du Soleil est une entreprise québécoise de divertissement artistique de haute qualité qui compte près de 4 000 employés, dont 1 300 artistes, provenant de près d’une cinquantaine de pays différents. Le Cirque du Soleil a entraîné dans son rêve au-delà près de 150 millions de spectateurs, dans plus de trois cents villes d’une quarantaine de pays répartis sur six continents.

 
 
 

Biographie

Michael Montanaro

Chorégraphe

Il se définit comme un artiste multidisciplinaire et un artisan. Michael Montanaro s'exprime par le jeu, la musique et la vidéo, mais ce sont ses contributions dans le domaine de la danse qui sont les plus connues, aussi bien au Canada qu'à l'étranger. De 1980 à 1985, avec le Groupe de la Place Royale, et de 1985 à 1996, avec sa troupe Montanaro Danse, ses créations ont été présentées sur les scènes canadiennes les plus importantes ainsi que dans des événements culturels majeurs en France, en Angleterre, aux États-Unis et à Singapour. Il est signataire de quinze chorégraphies pour le Groupe de la Place Royale, à l'époque où il était dirigé par Jean-Pierre Perreault. Avec Montanaro Danse, dont il a été à la fois directeur artistique, danseur et compositeur, il a créé douze spectacles intégrant les nouvelles technologies à la danse contemporaine. Pendant les années 1990, il a également travaillé avec l'Opéra de Montréal, le Théâtre Centaur, l'Office national du film du Canada et Discreet Logic, une société spécialisée en animation assistée par ordinateur.

Michael Montanaro a grandi dans le quartier francophone d'une petite ville de la Nouvelle-Angleterre. C'est au sein d'un ensemble de musique folklorique de cette communauté qu'il s'est d'ailleurs initié à la scène. Après des études en danse au Hartford Conservatory et un séjour au Boston Ballet, il part à l'aventure, en direction du Québec. En 1974, il traverse la frontière avec sept valises, un téléviseur et l'espoir de faire sa place dans le milieu montréalais de la danse. Quelques mois plus tard, Fernand Nault, directeur des Grands Ballets Canadiens à l'époque, le prend sous son aile. Montréal deviendra son port d'attache.

Depuis le milieu des années 1990, il contribue à la formation de la nouvelle génération de danseurs à l'Université du Québec à Montréal, à l'Université Concordia et à l'Université de Calgary, en plus d'être chorégraphe en résidence au Institute for Studies in the Arts de la Arizona State University. En 1999, il prend la direction par intérim du Département de danse contemporaine de l'Université Concordia. En 2001, l'invitation du Cirque du Soleil pour Varekai et la certitude d'un solide relais à la tête du département l'amènent à prendre une pause d'une année dans sa carrière universitaire.

Michael Montanaro veut rejoindre, par ses créations, de très larges publics. Voilà pourquoi ses chorégraphies sont à cent lieux de la noirceur et de l'hermétisme souvent associés à la danse contemporaine. « Le cirque est un art festif, sans être trivial. Il nous permet de quitter, pendant un instant, les problèmes de la vie quotidienne pour nous attirer, comme un aimant, vers un univers où tout est possible. C'est beaucoup plus qu'un simple divertissement », dit-il.