Fermer
 
 

Salle de presse

 

Matériel de presse

Le Cirque du Soleil met des pochettes de presse à la disposition des représentants des médias.

Cirque du Soleil

De la vingtaine de saltimbanques qui le constituaient à ses débuts en 1984, le Cirque du Soleil est une entreprise québécoise de divertissement artistique de haute qualité qui compte 5 000 employés, dont 1 300 artistes, provenant de près d’une cinquantaine de pays différents. Le Cirque du Soleil a entraîné dans son rêve au-delà de 100 millions de spectateurs, dans plus de trois cents villes d’une quarantaine de pays répartis sur six continents.

 
 
 

Biographie

Jaque Paquin

Concepteur de l’équipement et des gréements acrobatiques

Il n’existe pas de programme de formation, à proprement parler, pour un métier comme celui de Jaque Paquin. « Pour apprendre ce métier, il faut l’exercer », plaisante-t-il.

À 14 ans, Jaque Paquin a commencé son parcours dans le milieu artistique comme éclairagiste. L'année suivante, il ouvrait une discothèque. Ensuite, il est devenu tour à tour technicien de scène dans une salle de spectacle, peintre scénique au cinéma, machiniste pour la télévision et, enfin, menuisier, chef d'équipe et chargé de projets dans un atelier de fabrication de décors pour le théâtre et les variétés. Il a étudié en histoire de l'art (option cinéma) et en électronique. « J'ai occupé pratiquement tous les métiers des gens qui construisent et manipulent les appareils que je conçois. Je m'efforce donc de faciliter le travail des techniciens et des artistes à mon tour », dit-il.

Jaque Paquin collabore avec le Cirque du Soleil depuis 1990. D'abord embauché comme chef de l'ancien atelier de construction, il a, depuis, conçu l'environnement aérien des spectacles Saltimbanco, «O», Dralion, Zumanity, Varekai et KÀ. Il a également contribué à l'adaptation du spectacle de tournée Nouvelle Expérience lors de sa présentation au Mirage, à Las Vegas. Entre 1991 et 1996, il a été directeur technique durant la tournée nord-américaine de Saltimbanco et a agi comme directeur technique lors des tournées européenne et japonaise de ce spectacle. En 1995 et 1996, il a été directeur de l'ensemble des aménagements du Festival International de jazz de Montréal et des Francofolies de Montréal.

C'est à l’imagination ainsi qu’aux compétences artistiques et techniques de Jaque Paquin que l'on doit l'invention du bateau fantastique du spectacle «O». Cet appareil acrobatique combine trois techniques jamais réunies auparavant par les arts du cirque, soit les barres parallèles, le cadre coréen et le volant. On lui doit aussi la roue de la mort du spectacle KÀ, qui pèse 4 535 kg et comprend deux ensembles indépendants de « cages » circulaires qui pivotent autour d’un axe commun. Comme responsable de la recherche et du développement des appareils acrobatiques au Cirque du Soleil, il est sans cesse en quête de moyens de rehausser, par ses interventions, la puissance dramatique d’une scène ou d’un numéro.

Pour CRISS ANGEL Believe™, Jaque Paquin a la double responsabilité de concevoir l’ensemble des équipements servant à la magie ainsi que d'imaginer les dispositifs d'accrochage de tout le matériel scénique (son, éclairage et décors).

« Avec CRISS ANGEL Believe™, nous avons développé des techniques sans précédent, surtout pour les numéros d’illusion, dit-il. J’aime dire que ce spectacle renferme certaines de mes plus belles inventions dont je ne pourrai jamais parler. »