Fermer
 
 

Salle de presse

 

Matériel de presse

Le Cirque du Soleil met des pochettes de presse à la disposition des représentants des médias.

Cirque du Soleil

De la vingtaine de saltimbanques qui le constituaient à ses débuts en 1984, le Cirque du Soleil est une entreprise québécoise de divertissement artistique de haute qualité qui compte 5 000 employés, dont 1 300 artistes, provenant de près d’une cinquantaine de pays différents. Le Cirque du Soleil a entraîné dans son rêve au-delà de 100 millions de spectateurs, dans plus de trois cents villes d’une quarantaine de pays répartis sur six continents.

 
 
 

Biographie

Jean-Jacques Pillet

Chorégraphe

Jean-Jacques Pillet débute sa carrière en danse à l’âge de 15 ans à l’Académie bordelaise de danse classique, en France, et déménage à Montréal à l’âge de 21 ans. En 1992, il reçoit le prix du Meilleur danseur décerné dans le cadre de la Compétition internationale Susan Dellal, à Tel Aviv, en Israël.

Jean-Jacques se consacre également à la chorégraphie et à l'enseignement, œuvrant au sein de nombreuses compagnies de danse prestigieuses telles que l'Opéra national de Paris, La Scala de Milan, le Ballet de Stuttgart, le Ballet de l’opéra de Munich, le Ballet national du Canada, les Grands ballets canadiens de Montréal, la compagnie québécoise La La La Human Steps ainsi que le Ballet de l’opéra Den Norske, en Norvège.

De 2003 à 2005, Jean-Jacques occupe le poste de coordonnateur artistique pour le spectacle Varekai du Cirque du Soleil, mis en scène par Dominic Champagne. En 2007, il collabore aux cérémonies d’ouverture des Outgames de Montréal et travaille auprès de la chanteuse québécoise Diane Dufresne. Il chorégraphie également le spectacle Tablò, mis en scène par Serge Denoncourt.

Jean-Jacques Pillet renoue ensuite avec le Cirque du Soleil pour signer la chorégraphie et la mise en scène d’événements majeurs dont Eurovision 2009 ainsi que le spectacle créé à l’occasion du 400e anniversaire de la ville de Québec. En 2007, le metteur en scène François Girard l’invite à chorégraphier Zed, le premier spectacle permanent du Cirque du Soleil au Japon, présenté au Tokyo Disney Resort. Deux ans plus tard, il signe la chorégraphie du spectacle extérieur très couru, Les Chemins invisibles, à Québec. En 2010, c’est à titre de metteur en scène et de chorégraphe qu’il participe au deuxième chapitre de ce spectacle intitulé Le Sillon des Rêves.

Au cinéma, Jean-Jacques a également signé la chorégraphie des longs métrages québécois Un capitalisme sentimental du réalisateur Olivier Asselin, Macadam Tango de Lyne Charlebois et Laura Cadieux, la suite de Denise Filiatrault.

« Je me préoccupe davantage des émotions de l’artiste que du mouvement, explique Jean-Jacques Pillet. Dans Zarkana, les chorégraphies s’inspirent de l’univers surréel qui côtoie la réalité. Mon travail chorégraphique se concentre sur  l’énergie émanant du numéro et du tableau plutôt que des personnages. »

Jean-Jacques Pillet est né à Bordeaux, en France.