Fermer
 
 

Salle de presse

 

Matériel de presse

Le Cirque du Soleil met des pochettes de presse à la disposition des représentants des médias.

Cirque du Soleil

De la vingtaine de saltimbanques qui le constituaient à ses débuts en 1984, le Cirque du Soleil est une entreprise québécoise de divertissement artistique de haute qualité qui compte 5 000 employés, dont 1 300 artistes, provenant de près d’une cinquantaine de pays différents. Le Cirque du Soleil a entraîné dans son rêve au-delà de 100 millions de spectateurs, dans plus de trois cents villes d’une quarantaine de pays répartis sur six continents.

 
 
 

Biographie

Florence Pot

Conceptrice de la performance acrobatique

Gymnaste dès l’âge de six ans, Florence Pot a fait des études universitaires en France en éducation  physique et sportive (EPS) et s’est ensuite spécialisée en psychologie du sport. Elle décide de s’installer à Montréal en 1991 principalement pour y poursuivre ses études.

Florence Pot entreprend alors une maîtrise en psychologie du sport à l’Université de Montréal tout en agissant comme entraîneur au club Gymnix de Montréal. Elle retournera travailler en France deux années plus tard à titre de chorégraphe pour la Fédération française de gymnastique, mais l’absence de défis professionnels et le souhait de travailler au Cirque du Soleil la convainquent de revenir au Canada.

Dès son retour à Montréal en 1997, Florence Pot assume divers mandats dans le milieu de la gymnastique – elle chorégraphie notamment les prestations de   gymnastes canadiennes  tout en élargissant son réseau de contacts au Cirque du Soleil. En 2001, le Cirque lui confie le poste de dépisteur acrobatique à la Direction du casting, rôle qu’elle tiendra jusqu’en 2003, année où elle est promue dépisteur en chef. En 2006, désireuse de se rapprocher de la création et « d’aller au bout de la création d'un  spectacle », elle accepte l’offre de participer à la création du spectacle ZED à titre de conceptrice de la performance acrobatique, rôle qu’elle assume à nouveau dans TOTEM et Zarkana.

« Ce qui m’intéresse, c’est l’émotion qui se dégage de la performance d’un artiste sur scène. Le squelette acrobatique de Zarkana prend naissance dans un monde résolument circassien, où la virtuosité côtoie le délire, explique Florence Pot. Nous nous sommes inspirés des phénomènes de foire pour mettre en relief le côté déjanté et décadent du monde de Zark. »

Florence Pot est née à Rouen (France).