Fermer
 
 

Salle de presse

 

Matériel de presse

Le Cirque du Soleil met des pochettes de presse à la disposition des représentants des médias.

Cirque du Soleil

De la vingtaine de saltimbanques qui le constituaient à ses débuts en 1984, le Cirque du Soleil est une entreprise québécoise de divertissement artistique de haute qualité qui compte près de 4 000 employés, dont 1 300 artistes, provenant de près d’une cinquantaine de pays différents. Le Cirque du Soleil a entraîné dans son rêve au-delà près de 150 millions de spectateurs, dans plus de trois cents villes d’une quarantaine de pays répartis sur six continents.

 
 
 

Biographie

Bruno Rafie

Concepteur des éclairages

Avant de brosser ses tableaux de lumière, qui ont été vus en Amérique du Nord, en Europe et en Asie, Bruno Rafie fait d’abord des études en sciences pures et appliquées. Se sentant davantage en affinité avec le milieu artistique, il s’inscrit au programme de théâtre de l’Université du Québec à Montréal comme étudiant libre. C’est durant cette période qu’il conçoit ses premiers éclairages au Spectrum de Montréal, un travail qui marie les deux disciplines auxquelles il appartient : les arts et la technologie. Peu après, le concepteur des éclairages québécois Alain Lortie, dont il restera un fidèle collaborateur, l’invite à faire le tour du monde avec lui comme assistant dans le cadre d’un spectacle de l’artiste multidisciplinaire Michel Lemieux. Cette expérience établira les bases de la future carrière de Bruno. Il a alors 22 ans.

Pendant plus de vingt ans, Bruno Rafie a imaginé des éclairages pour des créations de cirque, de chanson, de danse, de théâtre, d’humour ainsi que pour des émissions télévisuelles et des événements spéciaux – près d’une centaine au total. Il a notamment assisté Alain Lortie à la conception des éclairages de la tournée Us de Peter Gabriel en Angleterre, en 1993, et cosigné ceux de L’Homme aux mille visages du transformiste Arturo Brachetti, en 1999.

Des artistes de renommée internationale tels que Stevie Wonder, Pat Metheny et Ben Harper se sont produits sous les éclairages de Bruno Rafie dans le cadre du Festival international de jazz de Montréal (FIJM). Bruno a également collaboré aux spectacles de grands noms de la chanson québécoise, récoltant à deux reprises le prix « Félix » du concepteur d’éclairage de l’année, soit en 1994 et en 2001. Il a aussi fait sa marque dans les milieux de la danse et du théâtre en signant les éclairages d’une douzaine de créations au Québec.

Bruno Rafie, qui enseigne son métier à la relève depuis 1997, a participé à une quinzaine de créations pour le cirque, notamment à titre de concepteur des éclairages en résidence pendant sept ans à l’École nationale de cirque de Montréal. Avant d’assumer le rôle de concepteur des éclairages de Banana Shpeel, Bruno avait collaboré à deux reprises à des créations du Cirque du Soleil. En 2004, il a été co-concepteur des éclairages de Soleil de Minuit, un spectacle marquant le 20e anniversaire du Cirque et le 25e du FIJM. L’année suivante, il a été directeur de la photographie des cérémonies d’ouverture des XIes championnats du monde de sports aquatiques FINA.

« La lumière occupe une place importante dans Banana Shpeel, explique Bruno Rafie. Notre défi a été de créer une harmonie entre les éclairages, la scénographie et les costumes, qui évoquent les années 1930. On passe du noir et blanc à la couleur, d’éclairages chauds à une lumière éclatante. Ces deux axes se croisent en fonction de la trame narrative du spectacle. »

Bruno Rafie est né à Montréal, en 1965.