Fermer
 
 

Salle de presse

 

Matériel de presse

Le Cirque du Soleil met des pochettes de presse à la disposition des représentants des médias.

Cirque du Soleil

De la vingtaine de saltimbanques qui le constituaient à ses débuts en 1984, le Cirque du Soleil est une entreprise québécoise de divertissement artistique de haute qualité qui compte près de 4 000 employés, dont 1 300 artistes, provenant de près d’une cinquantaine de pays différents. Le Cirque du Soleil a entraîné dans son rêve au-delà près de 150 millions de spectateurs, dans plus de trois cents villes d’une quarantaine de pays répartis sur six continents.

 
 
 

Biographie

Harvey Robitaille

Concepteur sonore

Après avoir fait des études en gestion et travaillé dans le milieu des affaires, Harvey Robitaille renoue, à l’âge de 26 ans, avec un amour de jeunesse – la musique. Mais c’est dans les coulisses du milieu musical qu’il trouve son véritable instrument – la console de mixage – et sa vraie vocation – la conception sonore.

« Dans un spectacle comme dans un film, il n’y a pas d’émotion sans trame musicale et sans effets sonores, explique-t-il. La console de mixage est l’instrument du concepteur de son; les ambiances et les textures sonores, son vocabulaire. »

Au cours des 35 dernières années, Harvey Robitaille, quatre fois lauréat du prix Félix du « sonorisateur de l’année », s’est forgé une solide réputation dans le domaine des arts de la scène par ses tableaux sonores, qu’il conçoit de plus en plus selon une approche multidisciplinaire, en symbiose avec les autres aspects de la création. Son nom est associé, entres autres, à l’opéra Starmania de Luc Plamondon, 18 cérémonies de remise des prix de l'Association québécoise de l'industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ), 25 moutures du Festival Juste pour rire et quatre du Festival international de jazz de Montréal.

En 2000, Harvey Robitaille signe la conception sonore de la Symphonie du millénaire présentée à l’Oratoire St-Joseph de Montréal, un événement diffusé en quadriphonie réunissant sur scène pas moins de 350 musiciens. Les groupes ou artistes québécois Harmonium, Robert Charlebois, Diane Dufresne, Jean-Pierre Ferland et Céline Dion font aussi fait appel à ses talents en sonorisation ou en conception sonore. Il est sonorisateur en chef pour des événements de grande envergure tels que les Fêtes du Canada sur la colline parlementaire, le visite du Pape Jean-Paul II à Ottawa et à Halifax ainsi que la visite de la Reine Elisabeth II à Ottawa.

C’est en 2000 que Harvey Robitaille entame une collaboration régulière avec le Cirque du Soleil. Il participera à titre de concepteur du son à de nombreux événements spéciaux de l’entreprise qui l’amèneront à Moscou, à Cologne, à Londres, à Rome, à Valence et à Las Vegas. Il est aussi responsable de l’environnement sonore des spectacles Dralion et Alegría, puis signe la supervision du son de la série télévisée Solstrom, en 2003. En 2009, il participe à l’intégration en arénas du spectacle Alegría, mais c’est Banana Shpeel qui marque sa première collaboration à un spectacle du Cirque du Soleil en tant que concepteur sonore.

L’un des défis auxquels Harvey Robitaille a été confronté est l’amplification du son des pas des danseurs à claquettes. « On a choisi un mélange de techniques traditionnelles et modernes, explique-t-il. Des micros en bordure de scène viennent capter les sons d’ensemble, tandis que des micros d’appoint, fixés aux souliers de tous les danseurs, amplifient les sons individuels ».

Harvey Robitaille est né en 1946, à Montréal.