Fermer
 
 

Salle de presse

 

Matériel de presse

Le Cirque du Soleil met des pochettes de presse à la disposition des représentants des médias.

Cirque du Soleil

De la vingtaine de saltimbanques qui le constituaient à ses débuts en 1984, le Cirque du Soleil est une entreprise québécoise de divertissement artistique de haute qualité qui compte près de 4 000 employés, dont 1 300 artistes, provenant de près d’une cinquantaine de pays différents. Le Cirque du Soleil a entraîné dans son rêve au-delà près de 150 millions de spectateurs, dans plus de trois cents villes d’une quarantaine de pays répartis sur six continents.

 
 
 

Biographie

Carmen Ruest

Directrice de création

Carmen Ruest fait partie du noyau de complices que le fondateur du Cirque du Soleil Guy Laliberté appelle les pionniers - « les gens qui ont mis l'épaule à la roue aux tout débuts et qui ont fait du rêve une réalité ».

Durant les années 1970 à Montréal, Carmen Ruest prenait et donnait des cours de danse en hiver et dansait sur des échasses comme amuseuse public en été. À l'époque, elle est devenue une spécialiste des techniques des arts du cirque - dont la gymnastique acrobatique, le trapèze et la corde raide - et a perfectionné ses aptitudes comme échassière. Au début des années 1980, elle a fait la connaissance de Gilles Ste-Croix, devenant le partenaire d'échasses de celui-ci. Gilles Ste-Croix, avec le concours de Carmen Ruest et d'autres, a fondé le Club des talons hauts qui allait devenir le Cirque du Soleil en 1984 sous la direction de Guy Laliberté.

Au cours de ses premières dix années au Cirque du Soleil, Carmen Ruest a partagé son temps entre les échasses et la direction artistique aux côtés de Gilles Ste-Croix. Après une courte période à l'extérieur du Cirque du Soleil comme directrice de production et conceptrice de costumes, Carmen Ruest est revenue au casting comme dépisteure artistique, ratissant la planète à la recherche de talents. Depuis son retour aux « sources », Carmen Ruest a fait de grands pas. En plus de travailler comme entraîneure en échasses pour Alegría et Mystère, elle a été promue assistante de la directrice du casting, période durant laquelle l'équipe de dépisteurs est passée de 5 à plus de 30 personnes. En 1998-1999, elle s'est illustrée comme coordonnatrice artistique et à la création de La Nouba.

Lorsqu'elle est désignée directrice de création de DELIRIUM en 2005, Carmen Ruest envisage son travail avec beaucoup d'enthousiasme. « Le défit que pose DELIRIUM est de réussir le croisement de deux mondes dissemblables : les arts du cirque et les spectacles en aréna, dit-elle. Nous voulons amener le Cirque du Soleil à de nouveaux publics. Mon rôle est de créer une synergie entre les membres de l'équipe de concepteurs et de faciliter leur travail pour que la vision des pionniers du multimédia Michel Lemieux et Victor Pilon (les concepteurs et metteurs en scène de DELIRIUM) rejaillisse sur scène. »

Carmen Ruest est née à Rimouski, Québec.