Fermer
 
 

Salle de presse

 

Matériel de presse

Le Cirque du Soleil met des pochettes de presse à la disposition des représentants des médias.

Cirque du Soleil

De la vingtaine de saltimbanques qui le constituaient à ses débuts en 1984, le Cirque du Soleil est une entreprise québécoise de divertissement artistique de haute qualité qui compte près de 4 000 employés, dont 1 300 artistes, provenant de près d’une cinquantaine de pays différents. Le Cirque du Soleil a entraîné dans son rêve au-delà près de 150 millions de spectateurs, dans plus de trois cents villes d’une quarantaine de pays répartis sur six continents.

 
 
 

Biographie

Éric Serra

Compositeur, directeur musical et arrangeur

Éric Serra a grandi dans un univers musical : fils du poète et chansonnier Claude Serra, il est initié à la guitare dès l’âge de cinq ans. Il apprendra plus tard à jouer de la batterie, de la basse, des percussions et des claviers. À l’âge de quinze ans, il crée son premier groupe et devient musicien professionnel un an plus tard, jouant avec d’éminents artistes de la scène tels que Didier Lockwood, Youssou N’Dour, Mory Kanté et Jacques Higelin.

C’est au début des années 1980 qu’Éric Serra fait une rencontre qui s’avérera déterminante pour sa carrière : celle du réalisateur français Luc Besson, qui lui demande de composer la musique de son premier film, un court-métrage intitulé L'Avant dernier (1981). La complicité s’installe entre les deux artistes et Éric Serra composera la musique des longs-métrages Le Dernier combat (1983), Subway (1984), Le Grand bleu (1988), La Femme Nikita (1990), Atlantis (1991) et Léon (1994). L’année suivante, les producteurs de James Bond font appel aux talents reconnus du compositeur pour signer la trame sonore de GoldenEye. En 1997, il retrouve son complice Luc Besson et compose la musique du film Le Cinquième élément et, deux années plus tard, celle de Jeanne d’Arc.

En dehors de sa collaboration avec Luc Besson, il fait d’autres incursions au cinéma en composant la musique des films Kamikaze (1986) de Didier Grousset, Rollerball (2001) de John McTiernan, Décalage horaire (2002) de Danièle Thompson et Bulletproof Monk (2003) de Paul Hunter. Entre 2003 et 2005, Éric Serra collabore à divers projets collectifs en produisant et cosignant les bandes originales des films L’Art délicat de la séduction de Richard Berry et Wasabi de Gérard Krawczyk. Il réalise aussi, avec Phil Collins, la version française des chansons de Tarzan de Walt Disney.

Très actif sur la scène musicale depuis une vingtaine d’année, le multi instrumentiste participe à une cinquantaine d'albums et lance, en 1998, un premier album solo en tant qu’auteur-compositeur-interprète, intitulé RXRA.

En 2006, Éric Serra s’associe au Recall Group pour fonder une maison de disques entièrement consacrée à la musique de film, baptisée Recall Music For Films. Il travaille également à la composition de deux nouvelles bandes originales pour le long-métrage Bandidas de Joachim Roenning et Espen Sandberg ainsi que pour le film d'animation Arthur et les Minimoys, qui marque le retour du tandem Luc Besson-Éric Serra.

Parmi la myriade de distinctions qui lui sont conférées figurent le prix Victoire de la meilleure musique de film (1985) pour Subway, le Victoire (1988) et le César (1989) de la meilleure musique de film (1989) pour Le Grand bleu, le Victoire (1995) de la même catégorie pour Léon , le BMI American Film Music Award (1996) pour GoldenEye ainsi que le Victoire de la meilleure musique de film (2008) pour Arthur et les Minimoys.

Le compositeur a été nommé Chevalier (1989) puis Officier (2005) de l’Ordre des arts et des lettres par le Ministère de la Culture, en France.

Pour Éric Serra, CRISS ANGEL Believe propose des ambiances et des tonalités bien particulières et la musique a été composée de manière à refléter la personnalité de Criss Angel, tout en soutenant la trame narrative du spectacle. « La musique est très diversifiée et très riche, explique-t-il. Les différents tableaux sonores viennent appuyer l’univers déjanté de Criss, allant du rock auquel il est associé d’emblée, à la musique symphonique, en passant par des rythmes tribaux. Nous sommes à l’intérieur de l’esprit de Criss et cet univers onirique me permet non seulement d’utiliser une très large palette de couleurs, mais il me donne aussi une grande liberté de création me permettant ainsi de donner libre cours à mon éclectisme. »

Éric Serra est né en 1959, près de Paris, en France.