Fermer
 
 

Salle de presse

 

Matériel de presse

Le Cirque du Soleil met des pochettes de presse à la disposition des représentants des médias.

Cirque du Soleil

De la vingtaine de saltimbanques qui le constituaient à ses débuts en 1984, le Cirque du Soleil est une entreprise québécoise de divertissement artistique de haute qualité qui compte 5 000 employés, dont 1 300 artistes, provenant de près d’une cinquantaine de pays différents. Le Cirque du Soleil a entraîné dans son rêve au-delà de 100 millions de spectateurs, dans plus de trois cents villes d’une quarantaine de pays répartis sur six continents.

 
 
 

Biographie

Guy St-Amour

Concepteur de l'équipement et des gréements acrobatiques

Guy St-Amour contribue au milieu des arts de la scène depuis plus de 30 ans. Il a fait son entrée dans le domaine comme technicien en 1975 et a collaboré à un nombre impressionnant de productions théâtrales, cinématographiques,  télévisuelles et circassiennes. Ses talents ont été mis à contribution dans le cadre du jubilé de la Reine d’Angleterre au Canada, en 2002, et du gala du centenaire du lieutenant-gouverneur, A Celebration of the Arts, à Saskatoon, en 2005.

Occupant divers postes de direction technique au Cirque du Soleil de 1984 à 1995, Guy St-Amour figure parmi les pionniers qui ont marqué les débuts de l’entreprise. Il a participé à la conception de systèmes d’accrochage de numéros aériens, d‘effets spéciaux ainsi que d’équipements acrobatiques et scénographiques.  Dès 1984, il s’intéresse à la sonorisation et réalise la conception sonore du spectacle Nouvelle Expérience en 1989. Entre 1989 et 1995, il signe la conception, la réalisation et l’installation de chapiteaux pour les tournées nord-américaine et européenne. Au début des années 2000, il conçoit le chapiteau et les gradins du spectacle équestre Cheval Théâtre de Gilles Ste-Croix.

Parallèlement, Guy St-Amour fonde, en 1987, son entreprise de consultation. Il participe à divers événements et projets d’envergure, notamment pour le compte de l’Expo 98 au Portugal, du Casino de Montréal, de l’Office national du film, du Festival Juste pour rire, de l’Opéra de Montréal (Carmen sous les étoiles) ainsi que du Festival international de jazz de Montréal. Parallèlement, il s’engage à fond dans la formation de la relève technique québécoise à titre d’enseignant et de formateur, notamment à l’École nationale de théâtre, à l’École nationale de cirque et à En piste (le regroupement national des arts du cirque de Montréal).

En 2006-2007, Guy St-Amour conçoit les équipements motorisés et certains des effets spéciaux du spectacle Joe Dassin à Montréal. Il signe ensuite la scénographie et la production du spectacle de la chanteuse Chantal Chamandy, présenté en Égypte à l’automne 2007, et agit en tant que consultant en matière de sécurité des artistes auprès de Robert Lepage sur la production de L’Anneau du Nibelung de Richard Wagner pour le Metropolitan Opera de New York.

Viva ELVIS marque, après LOVE et Wintuk, la troisième collaboration de Guy St-Amour à titre de concepteur d’un spectacle du Cirque du Soleil.

« D’un point de vue technique, la particularité de Viva ELVIS est le grand nombre de changements de décors, qui entraînent des changements d’équipements acrobatiques tous plus gigantesques les uns que les autres, explique Guy St-Amour. Qu’il s’agisse de la guitare surdimensionnée (une structure de pont en aluminium d’une longueur de 14 mètres sur laquelle deux acrobates évoluent) ou le « Jungle Gym », (une structure de cinq barres fixes et de deux jeux de barres parallèles sur trois niveaux dans le numéro de GI Blues), tous sont à l’image d’Elvis : plus grands que nature. »

Guy St-Amour est né en 1959, à Montréal.