Fermer
 
 

Salle de presse

 

Matériel de presse

Le Cirque du Soleil met des pochettes de presse à la disposition des représentants des médias.

Cirque du Soleil

De la vingtaine de saltimbanques qui le constituaient à ses débuts en 1984, le Cirque du Soleil est une entreprise québécoise de divertissement artistique de haute qualité qui compte près de 4 000 employés, dont 1 300 artistes, provenant de près d’une cinquantaine de pays différents. Le Cirque du Soleil a entraîné dans son rêve au-delà près de 150 millions de spectateurs, dans plus de trois cents villes d’une quarantaine de pays répartis sur six continents.

 
 
 

Biographie

Nol van Genuchten

Concepteur des éclairages

Varekai est son baptême de feu comme concepteur des éclairages d'un spectacle du Cirque du Soleil. C'est aussi la concrétisation d'un rêve qu'il poursuit depuis l'âge de 14 ans, alors qu'il suivait en tournée aux Pays-Bas une troupe de théâtre de son voisinage. « Je suis un enfant du cirque », lance-t-il à la blague. Nol van Genuchten évolue dans l'environnement du Cirque du Soleil depuis plus de douze ans. En français, en anglais, en néerlandais et en allemand.

D'abord embauché en 1994 comme éclairagiste pour la tournée européenne du spectacle Saltimbanco, il joint ensuite les rangs de l'équipe comme coordonnateur des éclairages. Il occupe ce poste jusqu'à la fin de cette tournée. En 1996, il devient assistant du concepteur des éclairages Luc Lafortune. « Luc a été mon mentor, mon agent provocateur, mon grand maître. Il m'a donné le privilège d'être intégré entièrement au processus créatif du Cirque du Soleil. » Il a ainsi contribué à la création des spectacles «O», La Nouba et Dralion. En 1999, il a également participé à la mise à jour des concepts d'éclairage des spectacles Saltimbanco, AlegriaetQuidam .

Depuis 1999, Nol van Genuchten a été le concepteur des éclairages de plusieurs événements spéciaux organisés par le Cirque du Soleil. Il considère néanmoins sa participation à Varekai comme un gros cadeau. « C'est un voyage fascinant qui me donne la frousse par moments. Fascinant parce que l'équipe de concepteurs est issue de plusieurs milieux : le cirque, le théâtre, les arts visuels, la musique. La frousse? Je dois me découvrir comme concepteur et voler, vraiment, de mes propres ailes. »

Pour pousser plus loin les possibilités de la lumière, il cherche à développer des liens étroits avec les artistes. Or, il connaît bien leur univers puisqu'il a étudié en jeu et mise en scène à la Rijkshogeschool Maastricht, une prestigieuse institution d'enseignement théâtral des Pays-Bas. Au terme d'une année de formation, il revient à ses premières amours : l'éclairage de spectacles vivants, entre autres ceux de l'humoriste hollandais Paul Haenen.