Fermer
 
 

Salle de presse

 

Matériel de presse

Le Cirque du Soleil met des pochettes de presse à la disposition des représentants des médias.

Cirque du Soleil

De la vingtaine de saltimbanques qui le constituaient à ses débuts en 1984, le Cirque du Soleil est une entreprise québécoise de divertissement artistique de haute qualité qui compte 5 000 employés, dont 1 300 artistes, provenant de près d’une cinquantaine de pays différents. Le Cirque du Soleil a entraîné dans son rêve au-delà de 100 millions de spectateurs, dans plus de trois cents villes d’une quarantaine de pays répartis sur six continents.

 
 
 

Biographie

Andrew Watson

Directeur de création

Après avoir passé 10 ans au devant de la scène comme acrobate, Andrew Watson oeuvre maintenant, en coulisses, comme directeur de la création du spectacle Zumanity. Il a auparavant joué ce rôle dans la naissance du spectacle Varekai, lancé au printemps 2002. Cette réalisation a été, pour lui, une étape déterminante dans un parcours artistique parsemé de risques.

En 1984 - année de la fondation du Cirque du Soleil - il s'enrôle comme artiste généraliste au sein du Gerry Cottle Circus de Londres. Il a 24 ans et ne possède pas la formation de gymnaste commune à bien des acrobates. N'empêche : il devient trapéziste. En 1986, sa présentation en duo au Festival Mondial du Cirque de Demain, à Paris, lui attire des offres d'emploi de cirques européens réputés. Il part en tournée avec le cirque allemand Roncalli dont il apprécie le mariage du théâtre et du cirque traditionnel.

Sa prestation au Festival Mondial du Cirque de Demain avait également été remarquée par Guy Caron, alors directeur artistique du jeune Cirque du Soleil. Attiré par sa créativité et son audace, Andrew Watson se joint, en 1987, à l'équipe de Le Cirque réinventé, le spectacle destiné à la première grande tournée nord-américaine du cirque québécois. Pendant sa carrière d'acrobate au Cirque du Soleil, il se voit décerner de nombreux prix et distinctions, notamment un Clown d'argent au Festival international du cirque de Monte-Carlo, en 1990. Il quitte la piste en 1990 et il occupe ensuite les fonctions de directeur du casting et de la formation des artistes, de coordonnateur artistique et de directeur artistique. De 1994 à 1999, il est particulièrement associé aux spectacles Saltimbanco, Alegría et Quidam.

En 1999, il décide de retourner vivre et travailler à Londres. Avec la New Millenium Experience Company, il conçoit les numéros aériens et forme les artistes acrobates du New Millenium Dome Central Show, présenté à Londres pour célébrer le passage à l'an 2000. En 2001, il revient à Montréal avec sa famille pour diriger la création de Varekai.