Fermer
 
 

Créateurs

 

Créateurs

  • Guy Laliberté

    Fondateur et Guide créatif

    Guy Laliberté est né à Québec en 1959. Accordéoniste, échassier et cracheur de feu, il fonde, avec le soutien d'un noyau de complices, le premier cirque d’origine québécoise de réputation internationale. Visionnaire audacieux, M. Laliberté sait reconnaître et cultiver le talent des amuseurs publics de la Fête foraine de Baie-Saint-Paul pour créer, en 1984, le Cirque du Soleil.

    Premier artisan du métissage des cultures et des disciplines artistiques et acrobatiques qui caractérise le Cirque du Soleil, Guy Laliberté a été, depuis 1984, le guide de l’équipe de concepteurs lors de la création de tous les spectacles. Il a ainsi contribué à élever les arts du cirque au rang des grandes disciplines artistiques.

    Le Cirque du Soleil est aujourd’hui une entreprise internationale par la composition de son organisation, par ses influences et par l’étendue de ses activités. Guy Laliberté se retrouve à la tête d’une entreprise qui déploie ses projets et ses réalisations sur cinq continents.

    En octobre 2007, Guy Laliberté réalise un deuxième grand rêve : il crée la Fondation ONE DROP visant à contrer la pauvreté en favorisant l’accès durable à l’eau potable. Ce projet, qui s’inscrit au cœur même de la survie des êtres humains et des sociétés partout sur la planète, est né des mêmes valeurs qui l’animent depuis les débuts du Cirque du Soleil : la conviction que ce que l’on donne à la vie nous revient et que chaque geste individuel peut faire toute la différence.

    En septembre 2009, Guy Laliberté est devenu le premier explorateur privé canadien de l’espace. Sa mission avait pour but de sensibiliser l’humanité aux questions liées à l’eau sur la planète. Sous le thème L’eau pour tous, tous pour l’eau, cette première mission sociale et poétique dans l’espace visait à sensibiliser le public au moyen d’une approche artistique : une émission spéciale de 120 minutes diffusée sur le Web regroupant diverses prestations artistiques dans 14 villes sur cinq continents incluant la Station spatiale internationale.

    Principaux prix et distinctions
    En 2012, Guy Laliberté est intronisé au Gaming Hall of Fame de l’American Gaming Association. En 2011, il fait son entrée au temple de la renommée de l’entreprise canadienne. Le célèbre Hollywood Walk of Fame consacre une de ses prestigieuses étoiles à Guy Laliberté en 2010. La même année, l’Ordre de la Pléiade du gouvernement du Québec élève Guy Laliberté au grade d’Officier, l’ayant fait Chevalier six ans plus tôt. En 2008, Guy reçoit un doctorat honoris causa de l’Université Laval, à Québec. L’année précédente, il est triple lauréat du Grand prix de l’entrepreneur d’Ernst & Young en remportant les honneurs des volets régional, national et international de ce prestigieux programme de reconnaissance. En 2004, la Gouverneure générale du Canada remet à Guy Laliberté l’insigne de l’Ordre du Canada, la plus haute distinction du pays. Son nom figure également au palmarès des cent personnes les plus influentes de Time Magazine cette même année. Guy Laliberté est aussi honoré par le groupe Condé Nast, en 2003, dans le cadre du Never Follow Program, un hommage aux créateurs et aux innovateurs. En 2001, il est nommé Grand Montréalais par l’Académie du même nom.  En 1997, Guy Laliberté reçoit l’Ordre national du Québec, la plus haute distinction décernée par le gouvernement du Québec.

    Autres prix et distinctions

    2009
    Lifetime Achievement Award  décerné par  l’Association canadienne du marketing (Canada)

    2002
    Intronisation au Canada’s Walk of Fame

    1998
    Visionary Award décerné par l’American Craft Museum (maintenant le Museum of Arts & Design à New York)

    1996
    Prix Vision nouvelle reçu au 43e Gala du Commerce (Québec)

    1988
    Personnalité de l’année, Gala Excellence La Presse (Québec)

    1988
    Entrepreneur de l’année décerné par le magazine Les Affaires (Québec)

     Plus d'info  Masquer 
  • Gilles Ste-Croix

    Guide artistique

    Lorsque Gilles Ste-Croix a annoncé à ses parents qu’il voulait se lancer dans le show-business, ils se sont exclamé : « N’importe quoi, mais pas ça! » Gilles Ste-Croix a grandi sur une ferme en Abitibi, mais il était résolu à ne pas y rester. Devenu un hippie et un saltimbanque, il a entrepris un voyage de quatre années sur la côte Ouest canadienne, où il est happé par la contre-culture. Il y vivait dans un réseau de communes, côtoyant d’autres jeunes qui voulaient transformer la société.

    Gilles Ste-Croix a pourtant fait des efforts pour se conformer, s’enrôlant même dans un bureau d’architectes. Mais il savait que le monde des affaires tel qu’il était à l’époque ne lui convenait pas. Gilles Ste-Croix souligne que, durant son adolescence, il avait un ardent désir de réussir, mais aussi de divertir les gens. Son entrée dans le monde du show business s’est effectuée d’une manière tout à fait inusitée.

    À la fin des années 1970, Gilles Ste-Croix vivait dans une commune à Victoriaville, au Québec, et cueillait des pommes dans un verger pour gagner de l’argent. Un jour, il a songé que ce serait beaucoup plus facile s’il fixait l’échelle à ses jambes : il a donc fabriqué sa première paire d’échasses. Un ami voyant l’échassier cueillant le fruit lui a alors parlé d’une troupe d’artistes au Vermont – le Bread and Puppet Theatre – qui présentaient des spectacles sur échasses. Intrigué, Gilles Ste-Croix est allé voir leur spectacle et s’est rendu compte que ses aptitudes de cueilleur de pommes pourraient fort bien être exportées dans le monde du divertissement!

    En 1980, Gilles Ste-Croix, en compagnie d'une bande d'artistes de rue, fonde les Échassiers de Baie-Saint-Paul, à qui l'on doit l'organisation de la Fête foraine de Baie-Saint-Paul. Ce rassemblement coloré d'amuseurs publics allait donner naissance au Cirque du Soleil, en 1984, sous la direction de Guy Laliberté.

    En 1984 et en 1985, Gilles Ste-Croix conçoit et interprète de nombreux numéros d'échasses pour le Cirque du Soleil. En 1988, il en devient le directeur artistique tout en coordonnant la recherche de talents aux quatre coins du monde. De 1990 à 2000, il a été le directeur de la création de toutes les productions du Cirque du Soleil, soit Nouvelle Expérience, Saltimbanco, Alegría, Mystère, Quidam, La Nouba, «O» et Dralion. En 1992, il a signé la mise en scène de Fascination, le premier spectacle du Cirque du Soleil présenté en aréna au Japon. Il met également en scène, en 1997, Pomp Duck and Circumstance, un cabaret-théâtre présenté en Allemagne.

    Porté par son amour des chevaux, Gilles Ste-Croix décide, en 2000, de quitter le Cirque du Soleil afin de concrétiser un de ses grands rêves : créer un spectacle équestre. Il fonde sa propre entreprise. Entre mai 2001 et janvier 2003, son spectacle Cheval Théâtre, réunissant 30 chevaux et autant d'acrobates, a été présenté sous chapiteau dans dix villes en Amérique du Nord.

    En décembre 2002, Gilles Ste-Croix revient au Cirque du Soleil pour assumer le rôle de vice-président de la création – développement de tous les nouveaux spectacles et projets au Cirque du Soleil . En juillet 2006, il devient vice-président principal – contenu créatif.

     Plus d'info  Masquer 
  • Fernand Rainville

    Directeur de création

    Homme de théâtre et metteur en scène prolifique, Fernand Rainville anime avec justesse et sensibilité l’univers culturel québécois depuis plus de 25 ans. Il a fait sa marque dans le milieu théâtral avec la mise en scène de plus d’une centaine de pièces de théâtre de création et de répertoire, tant contemporain que classique, en plus de spectacles de variété d’envergure tels que la production bilingue Les Misérables (1990-1991), les Légendes fantastiques (présenté de 1998 à 2007 et qui lui a valu le prix de Tourisme Québec) et Saka,spectacle équestre présenté sous chapiteau de 2007 à 2009. En télévision, Fernand a été, entre autres, directeur artistique de l’émission Le plaisir croît avec l’usage diffusée à Télé-Québec de 2001 à 2003. C’est également à Fernand Rainville que l’on doit la direction artistique du spectacle d'ouverture des Outgames au Stade olympique de Montréal en 2006. Fernand collabore régulièrement avec le Cirque du Soleil depuis 2005. Il a été co-metteur en scène du spectacle d’ouverture des XIes Championnats du monde FINA Montréal 2005, metteur en scène de la prestation d’avant-match du Cirque du Soleil au Superbowl, à Miami, en 2007 ainsi que le directeur de création et metteur en scène de Wintuk, spectacleprésenté pendant quatre années au Theatre at Madison Square Garden à New York. Pour la fondation One Drop, Fernand s’est vu confié la mise en scène de l’expérience multimédia  Aqua et, lors du voyage dans l’espace de Guy Laliberté en 2009, il a agi comme producteur au contenu et directeur artistique de l’événement Mission sociale et poétique, un spectaclediffusé à la télévision et sur Internet sur la thématique des enjeux de l’eau.

     Plus d'info  Masquer 
  • Diane Paulus

    Metteure en scène

    Diane Paulus est la directrice artistique de l’A.R.T. (American Repertory Theatre). Parmi les œuvres dont elle a signé la mise en scène au sein de l’A.R.T. figurent The Gershwins’ Porgy and Bess, une nouvelle production présentée à Broadway adaptée par la dramaturge Suzan-Lori Parks, lauréate d’un prix Pulitzer, et la compositrice gagnante d’un prix OBIE, Diedre Murray; Prometheus Bound, une nouvelle comédie musicale inspirée de l’ancienne tragédie grecque d’Eschyle dont le scénario a été écrit par Steven Sater (Spring Awakening), lauréat de prix Tony et Grammy, et dont la musique a été composée par le chanteur principal du groupe System of a Down, Serj Tankian, et gagnant d’un prix Grammy; Death and The Powers: The Robots’ Opera, un nouvel opéra de Tod Machover, produit en collaboration avec le MIT Media Lab, dont la première mondiale a eu lieu à l’Opéra de Monte-Carlo; The Donkey Show, une adaptation disco de A Midsummer Night’s Dream,  présentée dans les salles Off-Broadway pendant six ans et en tournée internationale; Best of Both Worlds, et Johnny Baseball. On lui doit également la mise en scène de la comédie musicale HAIR (prix Tony pour la meilleure reprise), produite par le Public Theatre et  présentée à Broadway ainsi que dans le West End de Londres. Elle a aussi mis en scène Kiss Me, Kate (Glimmerglass Opera) et Lost Highway (coproduction d’ENO et de Young Vic). À l’opéra, Diane Paulus  a signé les mises en scène de The Magic Flute (Canadian Opera Company), Il mondo della luna au Hayden Planetarium de New York, Don Giovanni, Le nozze di Figaro, Turn Of The Screw, Cosi fan tutte, de même que la trilogie de Monteverdi Il ritorno d’Ulisse in patria, L’incoronazione di Poppea et Orfeo au  Chicago Opera Theatre. Diane enseigne la pratique du théâtre au département d’anglais de l’Université Harvard et a été citée parmi les 50 femmes les plus influentes de Boston par le Boston Magazine. Elle est titulaire d’un doctorat honorifique décerné par le Conservatoire de Boston. Il s’agit de la première collaboration de Diane Paulus avec le Cirque du Soleil.

     Plus d'info  Masquer 
  • Scott Pask

    Scénographe et concepteur des accessoires

    Scénographe primé, Scott Pask a participé à diverses productions présentées tant à Broadway qu’à Londres. Parmi les œuvres théâtrales, d’opéra et de danse auxquelles il a collaboré se trouvent The Pillowman, avec Billy Crudup et Jeff Goldblum(prix Tony pour la meilleure scénographie); A Behanding in Spokane, mettant en vedette Christopher Walken et A Steady Rain, avec Daniel Craig et Hugh Jackman. Collaborateur de longue date de Diane Paulus, Scott a travaillé avec cette dernière à de nombreux projets, dont  la remise en scène primée de HAIR à Broadway et à Londres, et The Donkey Show, à Londres. Parmi les nombreuses scénographies à son crédit pour des spectacles de Broadway figurent également Promises Promises, Pal Joey, Speed The Plow, Les liaisons dangereuses, The Vertical Hour, Urinetown, Take Me Out, NINE avec Antonio Banderas, La cage aux folles et The Coast of Utopia, des productions pour lesquelles il s’est mérité des prix Tony, Drama Desk, Outer Critics Circle et Hewes pour la meilleure scénographie. Tout récemment, il a conçu la scénographie de la comédie musicale à succès The Book Of Mormon, pour laquelle il a remporté l’un des neufs prix Tony décernés pour cette production. Il a également imaginé la scénographie de Peter Grimes au Metropolitan Opera. Son travail a été exposé à la Quadriennale de Prague, au Bruce Museum of Science and Art, à The Leslie Lohman Gallery, à The Met Gallery et fait partie de la collection permanente du McNay Art Museum. Scott Pask collabore avec le Cirque du Soleil pour la première fois.

     Plus d'info  Masquer 
  • Mérédith Caron

    Conceptrice des costumes

    Au Québec comme à l’étranger, Mérédith Caron a imprimé sa marque au théâtre, au cinéma,  à l'opéra et au cirque. Avec plus de 175 collaborations à son actif, Mérédith est l’une des figures de proue du domaine de la création de costumes au Canada. Elle a travaillé auprès de metteurs en scène émérites, dont Pierre Bernard, Serge Denoncourt, Robert Lepage, Martine Beaulne, René Richard Cyr, André Brassard, Daniele Finzi Pasca et Richard Monette au prestigieux Stratford Festival, en Ontario. Au fil de ses collaborations, Mérédith Caron accumule les prix et les distinctions au Québec, dont un Gémeau, sept Gascon-Roux et deux Masques. Depuis près de 20 ans, elle enseigne l’histoire de l’art et la conception de costumes à l’École nationale de théâtre du Canada à Montréal. En 1988, elle collabore pour la première fois avec le Cirque du Soleil en dessinant des costumes dans le cadre d’un projet en développement. Après CRISS ANGEL Believe, Mérédith participe pour la troisième fois à un projet du Cirque du Soleil.

     Plus d'info  Masquer 
  • Bob & Bill

    Compositeurs et directeurs musicaux

    Les compositeurs et arrangeurs Guy Dubuc et Marc Lessard (Bob & Bill) sont reconnus pour leur aptitude à brouiller les repères entre les genres et les styles. En 2003, ils composent la musique de Splinter Cell (Pandora Tomorrow), un jeu vidéo de Ubisoft couronné de succès. Ils ont aussi réalisé plusieurs albums dont ceux de Monica Freire (Bahiatronica), Pink Floyd Redux (un album de chansons remixées du groupe culte britannique) ainsi que l’album du spectacle KOOZA du Cirque du Soleil. Bob & Bill signent la direction musicale et les arrangements du spectacle Soleil de Minuit (2004), une production du Cirque du Soleil dans le cadre du 25e anniversaire du Festival international de jazz de Montréal et du 20e anniversaire du Cirque du Soleil. En lice à trois reprises aux prix de l’Association québécoise de l'industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ), les deux acolytes ont également créé la musique de plusieurs films et téléséries et collaboré avec Robert Lepage en composant la musique de son spectacle Pageant de Canotgraphie. En 2008, le duo a lancé son premier album, Crime Report, une œuvre mêlant sonorités électroniques et organiques. Bob & Bill ont travaillé à plusieurs reprises avec le Cirque du Soleil en signant les arrangements de plusieurs événements spéciaux et, depuis 2009, ils collaborent à titre de compositeurs. Ils ont composé la musique du spectacle TOTEM(2010), mis en scène par Robert Lepage, et d’Amaluna (2012) ,mis en scène par Diane Paulus. Ils ont aussi composé la musique des troisième et cinquième chapitres des Chemins Invisibles (2011 et 2013), spectacles en plein air gratuits présentés l’été dans la ville de Québec. KURIOS – Cabinet des curiosités constitue leur cinquième collaboration à titre de compositeurs pour le Cirque du Soleil.

     Plus d'info  Masquer 
  • Jacques Boucher

    Concepteur sonore

    Depuis plus de vingt-cinq ans, Jacques Boucher conçoit les environnements sonores pour une multitude de productions du Québec et d’ailleurs. Sonorisateur pour différents artistes québécois dont Richard Séguin, Laurence Jalbert, Diane Dufresne et Bruno Pelletier, l’expertise de Jacques Boucher a été mise au service de comédies musicales telles que Dracula (2006) et de grands événements, dont le méga spectacle 2000 voix chantent le monde, présenté à Québec en 2000, avec plus de 2 300 choristes sur scène. En 2008, Jacques est invité à mettre la main à la presque totalité des événements de la Société du 400e anniversaire de la ville de Québec en tant que concepteur et chef sonorisateur : il participe à la Symphonie des mille de Gustav Mahler avec l’Orchestre symphonique de Québec, au spectacle Le Moulin à images de Robert Lepage, dont il conçoit l’imposant système de diffusion sonore s’étalant sur 1,2 km et  à l’événement-spectacle présenté par le Cirque du Soleil. Jacques Boucher travaille également à titre de concepteur sonore et de chef sonorisateur pour des événements spéciaux du Cirque du Soleil. Après TOTEM et Amaluna, il collaborera pour une troisième fois à un spectacle du Cirque du Soleil avec KURIOS – Cabinet des curiosités.

     Plus d'info  Masquer 
  • Matthieu Larivée

    Concepteur des éclairages

    Matthieu Larivée signe avec ingéniosité la conception lumineuse de plusieurs spectacles et événements artistiques tant au Québec qu’ailleurs au pays. Son approche multidimensionnelle et sa vision globale du spectacle lui ont valu de participer à  des projets d’envergure tels que le spectacle Le Petit Roy, mis en scène par Serge Postigo, et Beladi - A night at the Pyramids, un spectacle unique avec la chanteuse Chantal Chamandy et l’Orchestre symphonique du Caire, présenté devant les pyramides d’Égypte où Matthieu a su mettre en valeur la beauté des majestueux monuments. Ce projet international lui a d’ailleurs valu le Prix MELDA (Middle East Lighting Design Awards) en 2007 et la reconnaissance de ses pairs au Parnelli Awards (Las Vegas) en 2008. Matthieu est nommé au Gala de l’ADISQ en 2010 dans la catégorie « concepteur d’éclairage de l’année» pour MusicMan, mettant en vedette Gregory Charles, et à nouveau en 2011 pour le spectacle Americana de Roch Voisine. Matthieu n’hésite jamais à repousser les limites de son art, en intégrant à ses projets la technologie vidéo et les effets scéniques. Depuis plus de dix ans, Matthieu Larivée et son équipe de Lüz Studio signent le look visuel de bon nombre de concerts et d’événements dont la Canadian Music Week (2010 et 2011), la Mission sociale et poétique de Guy Laliberté (événement réalisé en 2009 durant son voyage de onze jours dans l’espace, à bord de la Station spatiale internationale), les Concerts OSM éclatés ainsi que la conception graphique du Grand Soir F1 en 2010. Matthieu a également collaboré avec des artistes de renom tels que le pianiste Michel Legrand et la chanteuse Natasha St-Pier. Amaluna est la deuxième participation de Matthieu à un spectacle du Cirque du Soleil, après Wintuk.

     Plus d'info  Masquer 
  • Karole Armitage

    Chorégraphe

    Karole Armitage, directrice d’Armitage Gone!, une compagnie de danse établie à New York, a reçu une formation rigoureuse en ballet classique. En raison de ses connaissances exceptionnelles et approfondies des valeurs esthétiques de Balanchine et de Cunningham, elle est considérée par certains critiques comme la véritable héritière sur le plan chorégraphique de ces deux maîtres de la danse américaine du vingtième siècle. Connue sous le surnom de « ballerine Punk », Karole Armitage est reconnue pour son aptitude à faire tomber les frontières afin de créer des œuvres alliant danse, musique et art. Après la première de Watteau Duets, Mikhail Baryshnikov l’a invitée à créer une œuvre pour l’American Ballet Theatre, et Rudolph Nureyev a commandé une œuvre pour le Ballet de l’Opéra de Paris. Elle a collaboré avec des compositeurs contemporains et avec des artistes comme Jeff Koons, Brice Marden et David Salle. Elle a chorégraphié deux productions de Broadway (Passing Strange et Hair, qui lui ont valu une nomination pour un prix Tony), des vidéos de Madonna et de Michael Jackson ainsi que plusieurs films. Elle a conçu de nouvelles œuvres pour des compagnies de danse, dont le Ballet du Bolshoï à Moscou, Les Ballets de Monte-Carlo, le Ballet Nacional de Cuba et le Alvin Ailey American Dance Theatre. Sa compagnie offre un vaste répertoire de tournée et crée des œuvres particulières pour des festivals et des lieux de spectacle à l’échelle mondiale. Elle a dirigé des opéras des répertoires baroque et contemporain pour des maisons prestigieuses d’Europe, y compris le Teatro Di San Carlo de Naples, le Théâtre du Châtelet de Paris, l’Opéra lyrique d’Athènes et le Het Muziektheatre d’Amsterdam. Elle a également chorégraphié The Cunning Little Vixen pour l’Orchestre philarmonique de New York. Karole Armitage a été décorée en 2009 du prestigieux grade d’honneur français de Commandeur de l’ordre des Arts et des Lettres. Il s’agit de sa première collaboration avec le Cirque du Soleil.

     Plus d'info  Masquer 
  • Rob Bollinger

    Concepteur de la performance acrobatique

    Rob Bollinger était un trampoliniste de compétition dès l’âge de 9 ans et, comme sa  famille était propriétaire d’un club de trampoline en Illinois où il a grandi, il a été l’associé de son père pour l’invention du mini-trampoline double. Il a étudié en sciences commerciales à l’Université de l’Indiana grâce à une bourse reçue à titre de plongeur au tremplin de compétition. Il a remporté quatre championnats nationaux de plongeon (deux de la conférence Big Ten et deux de la NCAA) et s’est qualifié pour les essais olympiques de 1980 et de 1984. Comme il n’a pas réussi à devenir membre de l’équipe olympique à l’une ou l’autre de ces occasions, il s’est d’abord retiré du monde des sports de compétition. Après avoir travaillé brièvement dans les domaines de l’aéronautique et de l’assurance, Rob n’a pu résister à l’attrait du milieu acrobatique; il s’est donc mis à travailler pour des spectacles de plongeon dans des parcs thématiques, ce qui l’a mené aux quatre coins du monde. À son retour aux États-Unis, il a mis ses talents de plongeur et de trampoliniste à contribution dans des films et à la télévision en tant que cascadeur professionnel, notamment pour Universal Studios. Rob s’est joint au Cirque du Soleil en 1993 pendant la création du premier spectacle fixe Mystère, où il occupait les fonctions d’entraîneur et d’artiste dans la troupe maison originale du spectacle. Il devient entraîneur pour le spectacle «O», en 1997, puis coordonnateur artistique et sera  finalement  nommé directeur artistique de la production. Rob a également assumé la direction artistique de Mystère. Avec KURIOS – Cabinet des curiosités, Rob Bollinger participe à un spectacle du Cirque du Soleil pour la quatrième fois à titre de concepteur de la performance acrobatique, après ZAIA, Amaluna et Michael Jackson ONE.

     Plus d'info  Masquer 
  • Fred Gérard

    Concepteur de l’équipement et des gréements acrobatiques

    En 1984, à la suite de rencontres singulières chez Zingaro (France), Fred Gérard passe des forages pétroliers aux arts du cirque. Issu de la première promotion du Centre national des arts du cirque à Châlons-sur-Marne (France) en tant que porteur au trapèze volant, Fred est approché pour être trapéziste dans le spectacle Nouvelle Expérience du Cirque du Soleil. Contraint de quitter la piste à la suite d’une blessure, il devient l’assistant du metteur en scène et du directeur artistique pour ce spectacle. Il occupera également le poste de coordonnateur artistique en tournée. Après un court périple en Europe, il revient au Cirque du Soleil où, pour Alegría et Mystère, il fait ses premiers pas en design d’appareils acrobatiques. Chef gréeur au Cirque du Soleil à Montréal et formateur de techniciens de cirque, il occupera ces fonctions en tournée pour quelques spectacles entre 1997 et 2006. En parallèle, avec d'autres compagnons circassiens, Fred Gérard crée le regroupement Nickel Chrome à Martigues, dans le sud de la France. Au sein de cette association dont le but est l'accompagnement de projets de cirque, il intervient comme chef monteur/gréeur,  directeur artistique, concepteur ou formateur pour des compagnies et des projets de cirque partout dans le monde. Avec Nickel Chrome et Théâtre Europe il participe, en collaboration avec d’autres, à la création et au développement du festival Janvier dans les Etoiles à La-Seyne-sur-mer. C’est la deuxième collaboration de Fred Gérard à un spectacle du Cirque du Soleil en tant que concepteur de l'équipement et des gréements acrobatiques, après OVO.

     Plus d'info  Masquer 
  • Patricia Ruel

    Conceptrice des accessoires

    Patricia Ruel a contribué au succès d’une myriade de pièces de théâtre, d’émissions de télévision et d’événements spéciaux tant au Québec qu’à l’étranger. Sa feuille de route compte plus de 50 productions à titre de conceptrice d’accessoires, et une douzaine en tant que scénographe. Patricia s’est mérité le prix du Théâtre Denise-Pelletier à deux reprises : en 2003, pour la scénographie de la pièce Révizor, mise en scène par Reynald Robinson; et en 2004, pour la production Edmond Dantès, mise en scène par Robert Bellefeuille. En 2011, elle reçoit un prix Gémeau dans la catégorie « Meilleurs décors : toutes catégories variétés, magazines, affaires publiques, sports » pour le spécial de la revue de l’année Bye Bye 2010, diffusé à la SRC. Elle a travaillé, entre autres, avec les metteurs en scène de théâtre Robert Lepage, Dominic Champagne et Fernand Rainville et a collaboré à plusieurs projets pour le Cirque du Soleil dont les spectacles KÀ, The Beatles LOVE et Viva ELVIS à titre de conceptrice des accessoires; puis Wintuk et Banana Shpeel comme scénographe.

     Plus d'info  Masquer 
  • Eleni Uranis

    Conceptrice des maquillages

    Eleni Uranis s’est jointe au Cirque du Soleil en 1989 comme assistante auprès de la conceptrice des costumes Dominique Lemieux. Elle collabore ensuite à divers spectacles en tant que responsable de la recherche de matières, des essayages et du contrôle de la qualité artistique. Elle travaille par la suite à la conception des costumes du spectacle Pomp Duck and Circumstance, présenté à Hambourg (Allemagne) de 1997 à 1999. En 2002, elle participe à la création des costumes du spectacle Zumanity auprès du designer de renommée mondiale Thierry Mugler.  En 2004, la carrière d’Eleni Uranis prend un autre tournant lorsqu’elle se joint à l’atelier de maquillages du Cirque du Soleil, où ses concepts sont incarnés par les artistes de la tournée de Dralion. Entre 2004 et 2006, Eleni Uranis a appuyé la conceptrice des maquillages Nathalie Gagné à la création de quelques spectacles et conçoit, en 2005, les maquillages de Réflexions de bleu, le spectacle présenté par le Cirque du Soleil dans le cadre des cérémonies d’ouverture des XIe championnats du monde de sports aquatiques FINA. Avec KURIOS – Cabinet des curiosités,  Eleni signe les maquillages de son septième spectacle du Cirque du Soleil, après Dralion, Wintuk, ZED, Banana Shpeel, Zarkana et Amaluna.

     Plus d'info  Masquer 

Collaborateurs et concepteurs invités

 
Partagez

Partagez Amaluna par courriel ou sur votre réseau social préféré

Suivez Amaluna sur :
FacebookYoutubeTwitter
Club Cirque

OBTENEZ DES BILLETS POUR VOTRE VILLE AVANT TOUT LE MONDE !

  • Accès gratuit à la prévente
  • Alertes par courriel lorsque les billets sont disponibles
  • Offres spéciales et contenu exclusif
S'inscrireDéjà membre?