Fermer
 
 

Scénographie

 

Créer un espace scénique organique — Interpréter la nature

Inspiré par le concept de la transformation, le scénographe Gringo Cardia a cherché à interpréter la nature plutôt qu’à la copier. « Je voulais donner l’impression aux spectateurs installés dans le chapiteau qu’ils voyaient le monde du point de vue des insectes, dit-il. Pour y parvenir, j’ai joué avec l’idée d’échelle de perception. » Le scénographe s’est aussi inspiré des structures — comme les fourmilières et les termitières — qu’érigent certaines espèces d’insectes afin d’y vivre et procréer.

L’environnement scénique de OVO représente un habitat stylisé des insectes, tantôt fourmilière, tantôt forêt, tantôt caverne. Le scénographe a voulu créer un environnement organique polyvalent, propice aux multiples changements de lieux.

Faits saillants

  • Le Mur mesure 19 m de large par 8 m de haut. Il est supporté uniquement sur les côtés afin de permettre au plancher accueillant les trampolines — un énorme tiroir — d’entrer et de sortir.
  • La plus grande des deux membranes derrière lesquelles foisonne le monde de OVO mesure 24 m de large par 17 m de haut.
  • Trois longues perches de 40 kg évoquant des tiges de pissenlits se dressent sur la scène. Les épines dont elles sont recouvertes permettent aux artistes d’y grimper, comme sur une échelle.
  • Une chute d’eau est recréée sur scène, l’effet de l’eau étant produit avec de la glace sèche évoquant aussi la rosée matinale.
  • L’œuf, qui est en fait une structure gonflable, mesure 8,5 m de large par 7 m de haut.

 
Partagez

Partagez OVO par courriel ou sur votre réseau social préféré

Suivez OVO sur :
FacebookYoutubeTwitter
Club Cirque

OBTENEZ DES BILLETS POUR VOTRE VILLE AVANT TOUT LE MONDE !

  • Accès gratuit à la prévente
  • Alertes par courriel lorsque les billets sont disponibles
  • Offres spéciales et contenu exclusif
S'inscrireDéjà membre?