Les dispositifs scéniques

Au début du spectacle apparaît un oeuf gigantesque de 6 m de large. Venu du monde extérieur, ce mystérieux objet se présente comme une énigme inexplicable aux yeux des insectes. Ce symbole intemporel de la fertilité et de la régénération réapparaîtra sous d’autres formes durant le spectacle.

Le dispositif scénique le plus imposant est le Mur surplombant la scène en arrière-plan. En plus d’y cacher des oeufs dans chaque recoin, les artistes y grimpent et s’y réfugient, s’en servant comme d’un plancher de scène à la verticale, d’une plate-forme ou d’une aire de lancement.

Au début du spectacle, le Mur est partiellement dissimulé derrière trois énormes membranes rigides, texturés et patinés, qui aident à créer un effet de profondeur. Des trous et des ouvertures pratiqués dans les filets, qui seront retirés un à un au cours du spectacle, révèlent peu à peu la vie secrète des insectes et leur écosystème.