Des accessoires évoquant la nature

Une fleur motorisée de 6 m apparaît sur la scène. Bien plus qu’un simple accessoire, la fleur est un personnage à part entière. À la fois sculpture, marionnette et automate, la fleur est perçue par les insectes comme l’un des éléments dominants de leur milieu naturel qui suscite curiosité et, parfois, crainte (la fleur est carnivore!).

Trois longues perches évoquant des tiges de pissenlits surplombent le monde des insectes. Les épines dont elles sont recouvertes permettent aux artistes d’y grimper, comme sur une échelle. Une chute d’eau est recréée sur scène, l’effet de l’eau étant produit avec de la glace sèche évoquant aussi la rosée à l’aube. Des graines ressemblant à d’énormes pépins vont et viennent sur le plancher de scène. Elles sont mues par des artistes, blottis à l’intérieur.