Fermer
 
 

Concepteurs

 

Créateurs

  • François Girard

    Auteur et metteur en scène

    L’un des créateurs québécois les plus estimés, François Girard navigue aisément d’un medium à l’autre, acquérant au fil des ans une réputation internationale enviable. Mélomane averti, il s’illustre particulièrement dans des univers hybrides où la musique joue un rôle prépondérant, en façonnant des œuvres empreintes d’une grande musicalité.

    François Girard débute sa carrière à Montréal au début des années 1980 dans le milieu de l'art vidéo et expérimental. Il se fait d’abord remarquer avec l’adaptation Le Dortoir de la troupe Carbone 14, récoltant une vingtaine de prix dont un Emmy. Pour la télévision, il signe le film du concert Secret World de Peter Gabriel (qui lui vaut un prix Grammy) ainsi que la réalisation de The Sound of the Carceri, l’un des six épisodes de la série Yo Yo Ma Inspired by Bach.

    François Girard assoit définitivement sa réputation de réalisateur au cinéma avec la sortie de Trente-deux films brefs sur Glenn Gould en 1993. Son troisième long métrage, Le violon rouge (1998), connaît un énorme succès et lui vaut huit prix Génie, neuf prix Jutra ainsi que l’Oscar de la meilleure trame sonore. En 2007, il réalise le film Soie d'après le roman d'Alessandro Baricco.

    François Girard fait ses débuts comme metteur en scène d’opéra à la Canadian Opera Company avec l’opéra Symphonie des Psaumes et Oedipus Rex d’Igor Stravinsky et Jean Cocteau. Cette création est aussi présentée au Festival international d’Édimbourg, en Écosse, et remporte huit prix Dora Mavor Moore au Canada. Il met aussi en scène la pièce Novecento d’Alessandro Baricco, Le procès de Franz Kafka, l’oratorio Lost Objects, l’opéra Siegfried ainsi que le programme double Le Vol de Lindbergh et Les Sept péchés capitaux, présenté à Lyon, à Édimbourg et à Wellington.

    En 2010, il a mis en scène Le Fusil de chasse, adaptation du roman de Yasushi Inoué présentée en première à Montréal, et a monté l’opéra Emilie du Chatelet à l’Opéra de Lyon. François a aussi signé la mise en scène de l’opéra  Parsifal à l’Opéra de Lyon en 2012 et prévu à l’affiche du Metropolitan Opera en 2013.

    François Girard signe, avec Zarkana, sa deuxième collaboration avec le Cirque du Soleil après ZED, un spectacle qui était présenté au Tokyo Disney Resort, auJapon.

    François Girard est né à Saint-Félicien, au Québec.

     Plus d'info  Masquer 
  • Line Tremblay

    Directrice de création

    Line Tremblay côtoie l'univers du Cirque du Soleil depuis la création de l'entreprise en 1984.

    Avant de s'enrôler au Cirque du Soleil, elle cultive une passion pour l'univers du cinéma et de la télévision, notamment à titre d'assistante à la réalisation (aux autopromotions) à Radio-Canada, où elle travaille auprès de concepteurs et de créateurs. En 1992, elle se joint à Franco Dragone comme assistante à la mise en scène et participe à la création des spectacles Mystère, Alegría, Quidam, «O» et La Nouba. Ses talents sont également mis à contribution en tant que directrice artistique du spectacle Quidam. Son riche parcours avec Franco Dragone lui permet d'aiguiser son regard sur les rouages de la mise en scène et du spectacle et de faire ses armes.

    Écuyère novice, Line Tremblay se lance, en 2000, dans une nouvelle aventure aux côtés de Gilles Ste-Croix à titre d'assistante à la conception de Cheval Théâtre. Elle redevient le bras droit de Franco Dragone à la mise en scène du spectacle A New Day de Céline Dion avant de rentrer au Cirque du Soleil, en 2003, comme directrice de création du spectacle Corteo. Première femme à occuper ce poste clé, elle insuffle à l'équipe de concepteurs son énergie et sa sensibilité. En 2008, elle assume la direction de création du spectacle ZED auprès du metteur en scène François Girard.

    Dès 1984, Line Tremblay a été séduite par le côté saltimbanque du Cirque du Soleil et la liberté qui y règne toujours. « Plus jeune, confie-t-elle, le cirque ne m'attirait pas. J'ai découvert le côté bon enfant des arts du cirque en 1984. Pour moi, c’est la forme d'art la plus complète; elle interpelle le spectateur sur les plans visuel, émotif et physique à la fois. »

    « Avec Zarkana, nous avons voulu créer un spectacle résolument acrobatique où les arts du cirque sont à l’avant-plan, explique-t-elle. Le choix des disciplines, la mise en scène, la scénographie, les projections, la chorégraphie : tout concourt à transfigurer l’espace scénique d’une des plus vastes scènes au monde. »

     

    Line Tremblay est née à Hull, au Québec.

     Plus d'info  Masquer 
  • Stéphane Roy

    Scénographe et concepteur des accessoires

    Stéphane Roy a participé, comme scénographe ou directeur artistique, à une centaine de productions présentées tant à Montréal qu’à l'étranger, notamment L’Odyssée du metteur en scène québécois Dominic Champagne, au Théâtre du Nouveau Monde (2002) et  Les Âmes mortes, de Gilles Maheu, chez Carbone 14, à Montréal (1996). Depuis 1990, il collabore régulièrement avec les compagnies québécoises de danse contemporaine de réputation internationale La La La Human Steps et O Vertigo. Actif principalement en théâtre et en danse, il a également travaillé en cinéma, en télévision, en publicité et dans le secteur des variétés.  Depuis 2011, Stéphane est l’un de trois artistes en résidence mandatés par le regroupement des Muséums nature de Montréal pour créer des liens organiques entre les quatre musées des sciences naturelles de la ville et créer des lieux de solidarité immersifs. Il a également créé la scénographie de l’exposition Les Guerriers chinois, présentée au Musée des beaux-arts de Montréal en 2011. Les réalisations de Stéphane Roy lui ont valu plusieurs prix et distinctions. Il a reçu, en 1989, le Prix de la révélation de l'année, toutes catégories, décerné par l'Association québécoise des critiques de théâtre. En 1992, le même organisme l'honorait du Prix de la meilleure scénographie. Son talent a également été récompensé par le Conseil des arts de la Communauté urbaine de Montréal, l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision et l'Académie québécoise du théâtre. Au Cirque du Soleil, Stéphane a signé la scénographie des spectacles Dralion, Varekai, Zumanity, KOOZA, Zarkana et KURIOS – Cabinet des curiosités.

     Plus d'info  Masquer 
  • Alan Hranitelj

    Concepteur des costumes

    Alan Hranitelf a fait des études à l’école des arts visuels de Zagreb, sa ville natale, en Croatie. Il vit en Slovénie depuis 1985, année où il s’est rendu à Ljubjana pour concevoir les maquillages de la pièce Le Baptême selon Triglav.

    Bien qu’Alan ait dessiné des collections haute couture à Milan durant les années 1990, il est vite revenu au milieu du théâtre en Slovénie où ses concepts de maquillages et de costumes ont été vus tant sur la scène  qu’au grand écran. Celui qui se voit comme un simple concepteur de costumes considère ses créations – qui sont des sculptures et des œuvres d’art à part entière – comme étant l’exacte antithèse de la mode.

    De 1987 à 2010, Alan Hranitelj a signé les costumes d’environ 200 projets dont des expositions individuelles et collectives présentées au Musée d’art moderne de Ljubjana (1991), à la Galerie municipale de Ljubjana (1991 à 1995) ainsi que dans le cadre de l’événement Capitale culturelle de la culture 1996, à Copenhague. En 2000, ses créations ont été mises en vedette lors d’un événement au Dôme du millénaire de Londres combinant le théâtre du mouvement et la mode. Sa griffe est aussi associée à de nombreuses productions de théâtre classique et moderne ainsi qu’à des opéras créés par des metteurs en scène slovènes reconnus tels que Vito Taufer, Mateja Koležnik, Diego de Brea, Matjaž Berger et Meta Hočevar.

    Dans sa démarche, Alan Hranitelj privilégie une interaction étroite avec les acteurs, les chanteurs et les artistes. Loin de leur imposer un costume, il apprend d’abord à mieux les connaître; il explore leurs goûts et leurs préférences en matière de confort et sonde leur personnalité. Les fruits de cette analyse minutieuse se retrouvent dans le costume final.

    L’un des grands défis auxquels Alan a été confronté avec Zarkana – sa première collaboration avec le Cirque du Soleil – consistait à intégrer la palette de couleurs de certains costumes dominée par le blanc aux tons plus sombres du spectacle. « C’est assurément un paradoxe, explique-t-il, mais la recherche d’une solution qui réconcilie les deux réalités en apparence contradictoires a été stimulante et enrichissante. »

    « Ce sont les détails qui donnent vie au costume et lui donnent de la profondeur, poursuit Alan. La richesse des détails peut s’avérer très importante aux yeux de l’artiste; elle peut même rehausser sa performance. Un détail qui peut sembler si anodin au premier coup d’œil peut mener l’artiste à poser toute une série de petits gestes qui l’aident à mieux définir son personnage, même si le public ne s’en rend jamais compte. »

    Alan Hranitelj est né à Zagreb, en Croatie. Il vit et travaille à Ljubjana, en Slovénie.

     Plus d'info  Masquer 
  • Nick Littlemore

    Compositeur et directeur musical

    Nick Littlemore est un musicien, auteur-compositeur et producteur australien prolifique, mieux connu comme le chanteur principal de PNAU, le célèbre groupe de musique « électro » de Sydney. Il fait aussi partie  du duo « electro-pop » Empire of the Sun. Il est également un membre de la formation « art-rock » Teenager.

    Nick Littlemore a fait ses études au College of Fine Arts de l’université de New South Wales et a obtenu son diplôme en médias électroniques. En collaboration avec Peter Mayes, son partenaire de PNAU, il produit et signe les arrangements des nouvelles versions de classiques de Sir Elton John en vue d’un album qui sortira en 2012. Laurie Andersen, John Cage, Lindsay Buckingham, Harry Nilsson, Leonard Cohen et Elvis Presley comptent parmi les influences musicales très diversifiées qu’il revendique.

    De nombreux artistes reconnus ont fait appel aux talents de producteur de Nick Littlemore dont Sir Elton John, Groove Armada, Ellie Goulding, Robbie Williams et Flora Purim. Nick a aussi composé des chansons pour le nouvel album de Sir Elton John. Le groupe PNAU  a remporté son premier prix de l’Australian Record Industry Association en 1999 dans la catégorie meilleur album « dance » . Dix années plus tard, il remporte quatre nouveaux prix ARIAS  pour l’album Walking on a Dream de la formation Empire of the Sun.

    Au moment où le Cirque du Soleil a invité Nick Littlemore à collaborer pour la première fois à un de ses spectacles, le musicien aurait  pu continuer de sillonner la planète avec sa formation à l’assaut de salles de concerts de plus en plus grandes, mais le défi – et l’idée même – de composer la musique de Zarkana étaient tout simplement irrésistibles.

    Nick Littlemore qualifie sa démarche d’auteur-compositeur de « chaos maîtrisé ». « C’est quelque chose qui arrive tout seul, explique-t-il. Je tâche de me laisser envahir par cette énergie, d’y injecter un peu d’harmonie et de beauté, d’installer différentes atmosphères. Lorsque je compose une chanson, je crée souvent l’ambiance en premier lieu – l’atmosphère et les contours extérieurs, en quelque sorte. C’est comme peindre un ciel. Une fois le paysage bien planté, vous pouvez permettre à une tempête ou à tout autre événement naturel de s’y glisser. »

    « J’ai voulu que la musique de Zarkana reflète l’extase de l’existence, la joie de vivre pure et simple, et l’exquise mécanique des frissons », dit-il.

    Nick Littlemore est né à Sydney, en Australie.

     Plus d'info  Masquer 
  • Debra Brown

    Choréraphe

    Debra Brown est reconnue mondialement pour ses chorégraphies uniques qui allient les acrobaties à la danse. Elle s’est jointe au Cirque du Soleil en 1987 à titre de chorégraphe pour  Le Cirque réinventé. Elle signera par la suite  les chorégraphies des spectacles Nouvelle Expérience, Saltimbanco, Alegría, Mystère, Quidam, «O», La NoubaCorteo, un numéro de Zumanity, ainsi que les spectacles ZED, Zarkana, Michael Jackson THE IMMORTAL World Tour et Amaluna. Elle a aussi travaillé avec des artistes et des groupes issus d’une large gamme de disciplines en participant notamment au Festival Mondial du Cirque de Demain de 1990 (Paris), à l’opéra de John Corigliano, The Ghosts of Versailles, présenté au Metropolitan Opera de New York, et Ring Cycle de Wagner, produit par le Lyric Opera de Chicago. En 1994, Debra a créé et produit Apogée, un ballet de 50 minutes explorant la surface du trampoline comme piste de danse., qui a été présenté pour la première fois à Toronto, puis à Los Angeles et à San Francisco dans le cadre de « Passport ’96 »,  une soirée-bénéfice pour le SIDA organisé par Elizabeth Taylor et Magic Johnson. En 1995, elle a collaboré avec Luciano Pavarotti à la production du Metropolitan Opera, La Fille du Régiment, à New York. Debra a également chorégraphié la prestation énergique donnée aux American Music Awards en 2001 du groupe Aerosmith et de leur vidéoclip de Jadedainsi que la tournée internationale Drowned de Madonna. Elle a travaillé avec plusieurs célébrités de la scène musicale dont Shakira, Wyclef Jean, Céline Dion et Madonna. Au cinéma, elle chorégraphie certaines séquences des films Catwoman, Van Helsing et Barney’s Great Adventure. . Debra a été récompensée du prix « Innovative Choreography » en raison de sa contribution exceptionnelle en matière de chorégraphie et de danse à la 14e remise des prix Bob Fosse de Los Angeles, en 1997. En 2002, elle a reçu un prix Emmy pour sa chorégraphie d’un numéro créé par le Cirque du Soleil à l’occasion des Oscars.

     Plus d'info  Masquer 
  • Alain Lortie

    Concepteur des éclairages

    Alain Lortie a toujours produit des spectacles. Autodidacte en constante évolution sur les plans technique et artistique, il a exercé à peu près tous les métiers du show-business, de gérant à directeur technique en passant par la direction des opérations, de tournée, et de production.

    En 1992, il décide d’axer sa carrière exclusivement sur la conception d’éclairages. « Le concepteur des éclairages intervient en fin de course, au moment du sprint final, explique-t-il. Ce sentiment d’urgence me stimule énormément. »

    Depuis plus de 25 ans, Alain Lortie poursuit une carrière internationale féconde. D'abord associé aux artistes multidisciplinaires québécois Michel Lemieux, Marie Chouinard et Édouard Lock, il collabore à plusieurs spectacles de danse, de variétés, d’opéra et de comédies musicales au Québec et en Europe. Ses couleurs et sa sensibilité lui valent de fructueuses collaborations avec plusieurs grands noms de la chanson, de la musique, de la danse et du théâtre.

    Alain Lortie a signé les éclairages de plusieurs spectacles en Asie avec le Shanghai Circus World ainsi que de la comédie musicale Love U Teresa. Il a travaillé avec un grand nombre de metteurs en scène du Québec tels que Robert Lepage et François Girard. Son nom est également associé aux comédies musicales Starmania symphonique du duo Michel Lemieux et Victor Pilon (2008-2009), Notre-Dame de Paris de Gilles Maheu (1998-2006) et Starmania de Lewis Furey (1993-1999), entre autres.

    Au théâtre, Alain a laissé sa marque sur de nombreuses créations telles que La belle et la bête (2011) et La tempête de Shakespeare (2005), toutes deux mises en scène par Michel Lemieux et Victor Pilon au Théâtre du Nouveau Monde, à Montréal.

    Alain n’en est pas à ses premières armes au Cirque du Soleil. Il a participé à la création des spectacles Soleil de Minuit et DELIRIUM.

    « La musique de Zarkana est une source d’inspiration merveilleuse, dit Alain Lortie, c’est un des moteurs du spectacle. Les ambiances que je crée et les changements de tableaux de lumière s’en inspirent et s’y fondent. »

    Alain Lortie est né à Montréal (Québec).

     Plus d'info  Masquer 
  • Raymond St-Jean

    Concepteur des projections

    Raymond St-Jean est réalisateur de films et concepteur multimédia. C’est après des études en communication à l’Université du Québec à Montréal qu’il a commencé sa carrière en tournant des vidéo-clips et des courts métrages. Depuis, il a réalisé des fictions (Out of Mind: The Stories of H.P LovecraftLéa), des documentaires (L’oiseau de nuit, Ville Fantôme, Le Mozart Noir, six films de la collection Musique de chambre) et des adaptations de pièces de théâtre et de chorégraphies (Les Trous du ciel, Cabaret Neiges Noires, Peepshow). Ses films ont été télédiffusés au Canada et à l'étranger, en plus d'avoir été présentés dans plusieurs festivals. En 2009, Peepshow a mérité le prix Tremplin pour le monde Artv au Festival international des films sur l’art de Montréal. En 2006, Ville Fantôme a remporté trois prix au festival de Yorkton, dont le Golden Sheaf Award of ExcellenceLe Mozart Noir a gagné en 2003 un Rockie Award au Festival de la télévision de Banff. Avec Jimmy Lakatos, il a créé en 2012  l'exposition L'Univers de Michel Tremblay présentée au Musée de la civilisation de Québec. Pour le Cirque du Soleil, il a conçu les projections vidéo de ZAIA, Zarkana et Michael Jackson ONE.

     Plus d'info  Masquer 
  • Steven Dubuc

    Concepteur du son

    Steven Dubuc était encore au collège lorsqu’il a commencé à travailler, en 1980, comme ingénieur du son dans une entreprise de sonorisation à Montréal. Deux ans plus tard, il entreprend sa première tournée à titre d’ingénieur du son avec le groupe Powder Blues Band, parcourant le Canada d’un océan à l’autre et s’arrêtant dans 57 villes en 60 jours.

    Autodidacte et aventureux, Steven Dubuc se rend à New York en 1987 où il travaille au Cirque de Moscou en tant que chef sonorisation. En 1990, il assume le rôle de technicien du son pour la tournée canadienne de la comédie musicale Les Misérables. De retour à Montréal en 1992, il occupe le poste de responsable de la sonorisation au Forum de Montréal.

    Steven se joint au Cirque du Soleil pour la première fois en 1994. Il sera tour à tour directeur technique d’Alegría et directeur technique de la tournée nord-américaine du spectacle Quidam.

    Steven Dubuc quitte le Cirque en 1997 pour devenir directeur de projet (audio) du Disneyfest Asia, en tournée à Singapour et à Taipei, ainsi que de la Coupe du monde du soccer, en France. Ces mandats le mènent au centre de diffusion internationale des Jeux olympiques 2000 de Sydney, où il sera directeur de projet. En 1999, il assumera la responsabilité du système électrique de la tournée mondiale de Céline Dion et apportera son support et son expertise technique aux Championnats mondiaux de Formule 1, en Europe.

    Steven Dubuc revient au Cirque du Soleil comme directeur technique de Zumanity en 2002, puis comme superviseur de projet (audio) l’année suivante. Il rentre à Montréal pour assumer le rôle de directeur technique pour divers projets et retourne à Las Vegas en 2005 comme directeur technique associé du spectacle LOVE.

    En 2006, Steven est nommé concepteur sonore du spectacle ZAIA, qui tient l’affiche à Macao, en Chine, depuis 2008. Il participe en même temps aux premiers balbutiements de Zarkana. En 2009, il devient conseiller principal du théâtre du spectacle Viva ELVIS, à Las Vegas, et signe, l’année suivante, la conception sonore de la programmation extérieure du Festival Juste pour rire, à Montréal. Il met aussi au point le système de sonorisation servant à la remise en piste de Quidam en arénas.

    Steven Dubuc décrit Zarkana comme un spectacle « aux riches textures ». Dans un théâtre qui pose de nombreux défis sur le plan technique, son rôle est d’intégrer le son aux éclairages, aux effets vidéo, aux costumes et à la musique. Il doit également tenir compte des signaux à l’intention des musiciens, déclenchés par les mouvements des artistes.

    « Lorsque nous présentons un spectacle dans un théâtre existant, il n’est pas toujours possible d’abattre des murs ou de suspendre des haut-parleurs n’importe où, dit Steven Dubuc. En revanche, nous avons accès au système de sonorisation déjà en place, ce qui est fort utile dans une grande salle où on retrouve plusieurs  niveaux de sièges. »

    Steve Dubuc est né à Belœil, au Québec.

     Plus d'info  Masquer 
  • Florence Pot

    Conceptrice de la performance acrobatique

    Gymnaste dès l’âge de six ans, Florence Pot a fait des études universitaires en France en éducation  physique et sportive (EPS) et s’est ensuite spécialisée en psychologie du sport. Elle décide de s’installer à Montréal en 1991 principalement pour y poursuivre ses études.

    Florence Pot entreprend alors une maîtrise en psychologie du sport à l’Université de Montréal tout en agissant comme entraîneur au club Gymnix de Montréal. Elle retournera travailler en France deux années plus tard à titre de chorégraphe pour la Fédération française de gymnastique, mais l’absence de défis professionnels et le souhait de travailler au Cirque du Soleil la convainquent de revenir au Canada.

    Dès son retour à Montréal en 1997, Florence Pot assume divers mandats dans le milieu de la gymnastique – elle chorégraphie notamment les prestations de   gymnastes canadiennes  tout en élargissant son réseau de contacts au Cirque du Soleil. En 2001, le Cirque lui confie le poste de dépisteur acrobatique à la Direction du casting, rôle qu’elle tiendra jusqu’en 2003, année où elle est promue dépisteur en chef. En 2006, désireuse de se rapprocher de la création et « d’aller au bout de la création d'un  spectacle », elle accepte l’offre de participer à la création du spectacle ZED à titre de conceptrice de la performance acrobatique, rôle qu’elle assume à nouveau dans TOTEM et Zarkana.

    « Ce qui m’intéresse, c’est l’émotion qui se dégage de la performance d’un artiste sur scène. Le squelette acrobatique de Zarkana prend naissance dans un monde résolument circassien, où la virtuosité côtoie le délire, explique Florence Pot. Nous nous sommes inspirés des phénomènes de foire pour mettre en relief le côté déjanté et décadent du monde de Zark. »

    Florence Pot est née à Rouen (France).

     Plus d'info  Masquer 
  • Danny Zen

    Concepteur des équipements et des gréements acrobatiques

    En 1990, Danny Zen s'enrôle au Cirque du Soleil comme soudeur et assembleur. Au cours de la même année, il participe à la toute première tournée européenne du Cirque du Soleil avec Le Cirque Réinventé, puis avec Nouvelle Expérience où il cumule les fonctions de soudeur, assembleur, mécanicien et chef placier. Il participe à la tournée de Saltimbanco, en 1992, comme technicien de tente. Au fil des ans, Danny Zen a participé à la conception de la plupart des éléments acrobatiques aériens de l'univers du Cirque du Soleil, en plus d’avoir travaillé à l'École nationale de cirque de Montréal. Il a mis ses connaissances techniques à contribution lors de la création des spectacles Alegría, Mystère, Quidam, Dralion, Varekai, «O», La Nouba et KÀ. Il a également été chef gréeur pour Quidam en 1996. En 2008, il signe les gréements et les équipements acrobatiques du spectacle du 400e anniversaire de la ville de Québec. Après Corteo, KOOZA et Zarkana, KURIOS – Cabinet des curiosités marque la quatrième collaboration de Danny Zen à un spectacle du Cirque du Soleil comme concepteur des gréements et des équipements acrobatiques.

     Plus d'info  Masquer 
  • Eleni Uranis

    Conceptrice des maquillages

    Eleni Uranis s’est jointe au Cirque du Soleil en 1989 comme assistante auprès de la conceptrice des costumes Dominique Lemieux. Elle collabore ensuite à divers spectacles en tant que responsable de la recherche de matières, des essayages et du contrôle de la qualité artistique. Elle travaille par la suite à la conception des costumes du spectacle Pomp Duck and Circumstance, présenté à Hambourg (Allemagne) de 1997 à 1999. En 2002, elle participe à la création des costumes du spectacle Zumanity auprès du designer de renommée mondiale Thierry Mugler.  En 2004, la carrière d’Eleni Uranis prend un autre tournant lorsqu’elle se joint à l’atelier de maquillages du Cirque du Soleil, où ses concepts sont incarnés par les artistes de la tournée de Dralion. Entre 2004 et 2006, Eleni Uranis a appuyé la conceptrice des maquillages Nathalie Gagné à la création de quelques spectacles et conçoit, en 2005, les maquillages de Réflexions de bleu, le spectacle présenté par le Cirque du Soleil dans le cadre des cérémonies d’ouverture des XIe championnats du monde de sports aquatiques FINA. Avec KURIOS – Cabinet des curiosités,  Eleni signe les maquillages de son septième spectacle du Cirque du Soleil, après Dralion, Wintuk, ZED, Banana Shpeel, Zarkana et Amaluna.

     Plus d'info  Masquer 
  • Serge Lamothe

    Concepteur invité - Dramaturge

     Plus d'info  Masquer 
 
Partagez

Partagez Zarkana par courriel ou sur votre réseau social préféré

Suivez Zarkana sur :
FacebookYoutubeTwitter
Club Cirque

OBTENEZ DES BILLETS POUR VOTRE VILLE AVANT TOUT LE MONDE !

  • Accès gratuit à la prévente
  • Alertes par courriel lorsque les billets sont disponibles
  • Offres spéciales et contenu exclusif
S'inscrireDéjà membre?