Andrey Krylov

Entrevue

Quelle a été votre plus grande réalisation sportive avant de vous joindre au Cirque du Soleil?

Je suis très fier d’être triple champion du monde et d’avoir été sacré champion européen à cinq reprises. Cependant, ma plus grande réalisation a été de remporter les Jeux mondiaux. Les Jeux mondiaux sont en fait les « Jeux olympiques » des disciplines qui ne sont pas inscrites au programme des Jeux olympiques. Cet événement a lieu tous les quatre ans.

Depuis quand faites-vous partie du Cirque du Soleil?

J’ai fait mes débuts au Cirque en février 2016, après avoir pris ma retraite de la compétition, tout juste après le championnat de Russie. J’ai commencé avec un contrat temporaire et peu de temps après, je me suis fait offrir un poste permanent. Cela m’a fait vraiment plaisir et j’ai senti que j’avais fait un bon travail.

  • Andrey Krylov
  • Russie
  • Tumbleur
Quel a été votre premier contact avec le Cirque? Quelles étaient les circonstances?

 

Le curriculum vitæ que j’ai envoyé à l’équipe du casting est le premier contact que j’ai eu avec le Cirque. En un rien de temps, l’équipe a communiqué avec moi et souhaitait en savoir davantage à mon propos, ce qui m’a beaucoup enthousiasmé.

En quoi le fait de faire partie d’une production du Cirque du Soleil vous a-t-il permis de vous exprimer dans votre discipline?

Le style et le rythme des numéros sont différents. Il ne s’agit pas d’une compétition, donc l’ambiance est tout autre. Il y a de la musique, des lumières et beaucoup de spectateurs. Les aptitudes techniques occupent une place importante dans notre travail, mais plusieurs autres aspects viennent s’y ajouter.

Que préférez-vous de votre carrière au Cirque du Soleil?

Les conditions de travail au Cirque du Soleil sont excellentes. Le personnel de soutien est compétent et tout le monde est très sympathique. Le point le plus important, c’est que nous sommes comme une famille!

Comment s’est déroulée la transition entre votre ancienne carrière et votre carrière actuelle au Cirque?

C’était beaucoup de travail, mais la transition s’est bien déroulée, car je prends mon rôle très au sérieux. Nous avons dû apprendre plusieurs chorégraphies et suivre maintes formations, mais le jeu en valait la chandelle.

Est-ce que travailler au Cirque est différent de ce que vous vous étiez imaginé?

C’est très différent lorsqu’on est sur place. Je ne savais pas à quoi m’attendre, mais maintenant, j’adore ça!

Conseilleriez-vous à un artiste de venir travailler au Cirque?

Je recommanderais à tout artiste de tenter sa chance, car faire partie du meilleur cirque au monde est une expérience comme nulle autre.

Quelles portes le Cirque vous a-t-il ouvertes?

L’occasion de rencontrer des gens intéressants et d’apprendre d’artistes, d’artisans et de collègues chevronnés.

Quel conseil ou suggestion aimeriez-vous donner aux jeunes gymnastes?

Si c’est votre rêve, n’hésitez pas un instant! Quand votre carrière compétitive tire à sa fin, c’est une bonne solution pour continuer à pratiquer votre discipline. Je suggère également d’écouter de la musique. En effet, il est très important d’avoir un bon sens du rythme pour se produire sur scène.

Comment faites-vous pour garder la forme?

Nous suivons des cours et des entraînements qui sont spécialement conçus pour notre numéro. J’ai un fils en bas âge qui a beaucoup d’énergie et il m’aide à garder la forme.

Comment trouvez-vous la vie à Orlando?

J’y suis depuis peu, mais j’aime beaucoup cette ville. L’océan et de nombreuses plages sont à proximité. J’y mène une vie tout à fait différente.