点击此处转到中国地区网站:Taiyangmaxi.cn
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment afin de rendre votre expérience plus agréable. Veuillez vous référer à notre politique de confidentialité pour plus d'information.

KOOZA

KOOZA relate l'histoire de l'Innocent, un solitaire mélancolique qui cherche sa place dans le monde.

Véritable retour aux sources pour le Cirque du Soleil, le spectacle révèle la performance humaine dans toute son ampleur et dans toute sa fragilité, mêlée à un humour décapant, ancré dans la tradition des premiers films comiques. KOOZA ravive les émotions et les sensations de la piste en réunissant deux traditions circassiennes – la performance acrobatique et les arts clownesques.

L'Innocent est entouré d'une bande de personnages drôles et cocasses, comme le Roi, le Trickster, le Touriste tonitruant et son chien maboul.

Entre rire et sourire, force et fragilité, tumulte et harmonie, KOOZA explore les thèmes de la peur, de l'identité, de la reconnaissance et du pouvoir. Le spectacle présente un univers visuel empreint d'exotisme où se mêlent surprise et frisson, dépassement et audace, étonnement et complicité.

En tournée au Chine Plus d'info

Numéros

Duo unicycle

Duo unicycle

Un deuxième passager monte à bord de l'unicycle et donne ainsi une nouvelle saveur à un numéro classique de la piste. En mouvement perpétuel, le porteur fait virevolter sa partenaire au-dessus de lui, sans jamais cesser de pédaler. Étonnant de grâce, ce pas de deux sur une seule roue conjugue équilibre, contrôle, force et complicité.
Roue de la mort

Roue de la mort

Pesant 727 kg, la roue de la mort de KOOZA tourne à une vitesse déconcertante, activée par la seule force des deux artistes qui s'élancent dans les airs et se déplacent dans le sens de la roue – et même en sens inverse – pour défier la gravité. Comme les fils de fer, la roue de la mort est installée en diagonale au-dessus de la scène afin de briser la symétrie habituelle et rapprocher au maximum le public de l'action. Les deux acrobates font preuve d'un aplomb et d'un synchronisme stupéfiants.

Straps

With the ability to fly, spin, and swing in every direction, the long flowing dynamics of the aerialist’s motion is juxtaposed against the gripping, high acrobatics performed by the Straps artist. The breathtaking versatility of the Straps allows her to take command of the stage and soar to incredible acrobatic feats while continuously building the excitement to an astounding climax. She is a powerful character - distinctively feminine.
Planche sautoir

Planche sautoir

Quatorze artistes exécutant des quintuples sauts avec vrilles sont projetés à 9 mètres au-dessus de la scène par une planche à bascule. Et ce n'est que le prélude à une série d'acrobaties encore plus spectaculaires que les acrobates réalisent en échasses.
Manipulation de cerceaux

Manipulation de cerceaux

Les numéros de manipulation de cerceaux de haute difficulté ne sont pas légion et l’artiste de Kooza est assurément l’une des plus rapides au monde. Extrêmement douée pour le mouvement, la contorsion, l'équilibre et démontrant une dextérité de haut niveau, elle offre, par l’intégration de toutes ces techniques, une performance hors du commun, que ce soit avec un, deux, trois, quatre ou jusqu'à sept cerceaux à la fois.
Contorsion

Contorsion

Insufflant une énergie nouvelle à leur discipline, les jeunes contorsionnistes propose un numéro rythmé et moderne inédit, tant par la vitesse d'exécution que par l'originalité des mouvements et les positions invraisemblables qu'elles exécutent. Sur un plateau rotatif, elles font preuve d'une harmonie et d'un synchronisme peu communs pour créer des tableaux insolites d'une beauté saisissante.
Fil de fer

Fil de fer

Quatre funambules gravitent dans les airs sur deux fils de fer superposés en diagonale à 4,5 et à 7,5 mètres au devant de la scène. Tantôt assis sur des vélos, tantôt juchés sur une perche installée sur les épaules de deux artistes, tantôt en équilibre sur une chaise posée sur la perche, le quatuor de fildeféristes exécutent leurs numéros en ajoutant leur poids aux 3 000 kg de tension sur chacun des câbles.
Charivari

Charivari

Les 19 artistes de la troupe maison donnent le ton dès le début du spectacle en exécutant une suite impressionnante de numéros qui allient gymnastique acrobatique, changements de costumes ultra rapides et figures aériennes créées au moyen de trampolines miniatures encastrés dans la scène. Parmi les moments forts du numéro : pyramides humaines, envolées aériennes et plongeons audacieux dans un cercle de tissu inspiré du nalukauq – le jeu traditionnel Inuit de la couverture – et des toiles de réception qu'utilisaient les pompiers.
Équilibre sur chaises

Équilibre sur chaises

Avec une précision implacable, un équilibriste empile huit chaises les unes sur les autres pour créer une tour de près de 7 mètres. Il se tient en équilibre avec une grâce et une maîtrise appliquées, démonstration éloquente des possibilités du corps humain au sommet de la forme physique et musculaire.

Personnages

Le Trickster

Le Trickster

Charmeur et sophistiqué, le Trickster est un être sublime, rapide et agile, un génie qui sait tout du monde de KOOZA, car il en est l’auteur. Il apparaît et disparaît à sa guise, et chaque fois qu’il entre en scène, il y a de l’électricité dans l’air. Il a créé ce monde pour l’Innocent, sur qui il garde un œil bienveillant. Il le taquine, joue de son pouvoir sur lui, mais c’est le subconscient de l’Innocent qui mène la danse…
L'Innocent

L'Innocent

L’Innocent est un solitaire, naïf et mélancolique, emporté dans le monde du Trickster. Son regard pur et candide dévoile une apparente fragilité d’enfant. Il est avide de connaître ce nouveau monde qui vient à lui, mais dès qu’ il use du pouvoir du Trickster, il découvre un univers imprévu et déroutant, reflet de son âme.
Le Roi

Le Roi

Le Roi, c’est le roi des fous, le plus burlesque de tous les personnages. La chevelure ébouriffée et la couronne capricieuse, il tente désespérément de se faire respecter par plus fou que lui…
Les Clowns

Les Clowns

Les deux Clowns de la cour sont les valets, les sots du Roi, complices indispensables des aventures abracadabrantes du Royaume de KOOZA.
Heimloss

Heimloss

Chef des rouages mécaniques du monde souterrain de KOOZA, le très étrange Heimloss vit sous la scène, et donne vie à ce monde caché.
Le Chien maboul

Le Chien maboul

Dans ce monde de fous, même le Chien est maboul! Il court après tout le monde, jappe et est impossible à maîtriser; le mot dressage lui est parfaitement inconnu! Mais comme tous les autres, il s’attache à L’Innocent, et devient son compagnon, joueur et extravagant.

Costumes

For KOOZA, Marie-Chantale Vaillancourt has drawn on a wide variety of sources of inspiration: everything from graphic novels, the painter Klimt, Mad Max movies, time- travel movies to India and Eastern Europe. She was also inspired by clock movements, tin soldiers, marching band uniforms and children’s book illustrations. All this merges to create a look that alludes to Alice in Wonderland, Baron Munchaüsen and the Wizard of Oz.

There are many rapid costume changes during the show and Marie-Chantale researched magicians’ quick-change techniques to create costume magic of her own.

  • Marie-Chantale had percussion instruments made out of molded carbon for the Skeleton costume. They look and sound like bones when the performers hit them against each other to create a musical rhythm.
  • The “Bad Dog” costume proved to be another huge challenge because the performer wearing it has to be able to move the dog’s ears, stick its tongue in and out, dribble and wag its tail.
  • The “Rat Cape” is a costume that creates the illusion that rats are running down a performer’s body before disappearing into a trap. This would be relatively easy in a film, but it’s a lot more difficult to achieve live on stage. Following a long period of trial and error, the final Rat Cape costume is made up of 150 fake-fur rats with crystal eyes to catch the light. The running effect was inspired by the mechanism of vertical blinds and several of the rats are fitted with little wheels to make them seem even more alive.
  • There are more than 175 costumes and 160 hats in the show—1,080 items in all, including all the shoes, props, wigs and so on.

One army costume features more than 400 individually- sewn metallic flaps to create the effect that it is armored.

Costumes at Cirque du Soleil – Facts:

  • All costumes are custom-made and the majority are produced at the Costume workshop in the International Headquarters in Montreal, Canada. .
  • Every year, the Costume workshop produced more than 25,000 pieces. Each year, the Costume workshop artisans use close to 130 kilometers of fabric from around the world. A total of 80% of all fabrics are treated and dyed in-house by the artisans of the textile design team.
  • Shoes are hand- and custom-made for all artists by the artisans of the Shoe workshop. Brand new sports or dance shoes are sometimes altered to meet the specific of a costume. On average, nearly 3,000 pairs of shoes are produced by the workshop every year.
  • Hats can be seen in every Cirque du Soleil show and are a key part of the costumes. Like the costumes, they are custom-designed and made in the workshop. To do this, the milliners mould and build the hats on plaster models of the artists’ heads. When artists arrive at Cirque du Soleil, they must have a mould made of their head.

“It’s been a great challenge, but it’s also full of traps. You don’t want to exaggerate or slip into creating a caricature when you’re trying to capture a character.”— Marie-Chantale Vaillancourt

Scénographie

KOOZA’s set evokes a public square that metamorphoses into a circus ring. The circular stage provides the audience with excellent sight lines through 260 degrees.

There has been no attempt to conceal or disguise the acrobatic equipment. The structure of the big top is always in full view. Everything is done out in the open with simplicity and transparency in order to concentrate the audience’s attention on the artists and the acrobatic performances.

  • The stage is dominated by one major set element, a traveling tower called the Bataclan, which alters the configuration of the performance space as it moves.
  • The Bataclan moves artists in and out of the spotlight, serves as a bandstand and is flanked by two curved staircases.
  • The decoration of the Bataclan is inspired by Hindu culture, Pakistani buses and Indian jewelry.
  • Overlooking the Bataclan, the giant fabric structure called the Void was printed with motifs inspired by the internal structure of leaves to give it a decidedly organic look.
  • The “sails” that frame the Bataclan can be opened and closed like the petals of an enormous flower by just two people using ropes and pulleys.
  • The surface of the stage is decorated to look like a starry sky, and in the center ring is a graphic representation of the sky in Montreal on the night of the first public performance.
  • The stage is ringed by recessed lighting units that cast a warm glow up into the faces of the performers, much like the footlights of a 19th-century theater.
  • The diameter of the top of the stage is 36’; it is 42’ at the bottom step. This is the diameter of a standard circus ring set by the minimum size of a ring horses could comfortably be at gallop within.
  • It is the highest stage ever designed for our shows (39” vs 30-36” usually), as we needed space underneath for the Jack-in-the-Box hydraulics (which propels 6-7 feet up in the air).
  • Technicians and artists travel under the stage on dollies like mechanics use to roll under cars.
  • The musician pit is located on the upper level of the structure.

“I wanted to capture the essence of circus itself by creating a scenographic environment that offers true proximity to the audience and where danger is palpable.” — Stéphane Roy

Musique

The music of KOOZA beautifully demonstrates the spirit of the live show with its themes of human connection and fun in a world of duality. With a stream of uplifting songs with timeless influences where forms and styles intertwine seamlessly, the music of KOOZA is inspired by the sounds of western pop culture, from 1970s funk to full orchestral arrangements. It also draws heavily on traditional Indian music.

There are six KOOZA musicians who play live music during each performance: trumpet, trombone, bass, drums, percussion and keyboard. There are also two singers who sing live during each performance.

I was inspired by Western pop music, from 1970s funk to orchestral music. I also drew upon traditional Indian music and film scores from the 1940s and 1950s, a period I’m particularly fond of.” — Jean-François Côté

Faits saillants

VF à venir 

 

Concepteurs

Guy Laliberté

Fondateur et Guide créatif

David Shiner

Auteur et metteur en scène

Serge Roy

Directeur de création

Stéphane Roy

Scénographe , Varekai, Zumanity, KOOZA - Scénographe et concepteur des accessoires , KURIOS – Cabinet des curiosités

Marie-Chantale Vaillancourt

Conceptrice des costumes

Jean-François Côté

Compositeur

Clarence Ford

Chorégraphe

Martin Labrecque

Concepteur des éclairages Corteo, KOOZA, Michael Jackson THE IMMORTAL World Tour, KURIOS – Cabinet des curiosités, LUZIA - Concepteur des éclairages additionnels et de la reprogrammation Viva ELVIS

Jonathan Deans

Concepteur sonore

Leon Rothenberg

Concepteur sonore

Rogé Francoeur

Concepteur des accessoires

Danny Zen

Concepteur de l’équipement acrobatique et des gréements KURIOS – Cabinet des curiosités, LUZIA

André Simard

Concepteur de la performance acrobatique CRISS ANGEL Believe, KOOZA, Varekai - Concepteur d'acrobaties aériennes et entraîneur en chef – Création

Florence Cornet

Conceptrice des maquillages