Fermer
 
 

Salle de presse

 

Matériel de presse

Le Cirque du Soleil met des pochettes de presse à la disposition des représentants des médias.

Varekai

Dans une forêt lointaine, au sommet d'un volcan, existe un monde extraordinaire. Un monde où quelque chose d'autre est possible. Un monde appelé Varekai.

L'histoire de Varekai débute lorsqu'un jeune homme tombe du ciel. Parachuté au milieu d'une forêt mystérieuse et magique, dans un lieu fabuleux habité par des créatures aux mille métamorphoses, ce jeune homme se lance dans une aventure absurde et extraordinaire. Ce jour-là, dans ce lieu lointain où tout est possible, s'amorce un hymne à la vie retrouvée.

Le mot Varekai signifie « peu importe le lieu » dans la langue des romanichels, ces éternels nomades. Varekai rend hommage à l'esprit nomade, à l'âme et à l'art de la tradition du cirque ainsi qu'à l'infinie passion de ceux qui poursuivent leur quête sur la route qui mène à Varekai.

Télécharger

En tournée : États-Unis, Allemagne, Autriche, Luxembourg

En savoir plus
 

Varekai - Set Design

Stéphane Roy a créé une scénographie contextuelle pour Varekai, c’est-à-dire dont tous les éléments (costumes, décors et musique) s’harmonisent avec la poésie et le langage du spectacle.

L’univers de Varekai est constitué de :

La forêt

Lieu fabuleux et mystérieux où habitent et se terrent les personnages de Varekai. La forêt compte plus de 300 arbres, faisant entre 4,5 et 10,5 mètres de hauteur, et elle abrite aussi une vingtaine « d’arbres acrobatiques » sur lesquels les habitants de la forêt peuvent grimper et guetter ce qui se passe.

La scène

Continuité visuelle de la forêt dorée, il s’agit du sommet du volcan, une clairière dorée de 12,8 mètres de diamètre. Spécialement conçue pour les besoins esthétiques et acrobatiques du spectacle, la scène comporte cinq trappes, deux plateaux tournants et une plateforme élévatrice.

La passerelle

Rappelant l’épine dorsale d’un immense oiseau, la passerelle est une invention des habitants de la forêt. Dans leur quête vers la bouche du ciel, la passerelle permet aux artistes d’accéder à l’extérieur, de collecter des choses, de s’élever vers le ciel. La passerelle contribue à leur survie. Les artistes peuvent emprunter ce long escalier qui couvre la scène d’un bout à l’autre avec ses 30 mètres de longueur.

La Vigie

À l’extrémité de la passerelle, juste au-dessus de la foule, se trouve la Vigie. C’est la figure de proue des décors. C’est la conscience de l’extérieur. Telle une vigie de bateau, c’est de là que l’on voit les choses venir. Cette plateforme sert également d’habitacle à l’un des habitants de la forêt. La Vigie a une superficie de sept mètres carrés.