Michael Jackson ONE

Vertige sonore et visuel, Michael Jackson ONE fusionne performances acrobatiques, danse et projections pour inciter le spectateur à un voyage immersif au cœur de l'univers musical et de l'esprit de Michael Jackson.

Propulsé par la riche et puissante musique de Michael, ONEplonge le public dans une série de tableaux visuels et acrobatiques, au milieu d'un monde enjoué et majestueux, magique et émouvant. L'environnement sonore du spectacle offre une expérience ambiophonique saisissante donnant l'occasion d'entendre la musique de Michael Jackson comme jamais auparavant.

L'énergie débordante des 63 artistes de Michael Jackson ONE est un catalyseur de l'art et de l'essence de Michael sur scène. Cette énergie se déploie au rythme des performances aériennes et acrobatiques et au gré des chorégraphies – une exploration de territoires nouveaux inspirés du hip-hop et de la danse urbaine.

Michael Jackson ONE se veut un hommage tonique et vibrant à l'œuvre, au talent et à l'héritage du Roi de la pop – le génie, le visionnaire, l'unique.

Spectacle résident à Mandalay Bay Resort & Casino, Las Vegas, NV, États-Unis Plus d'info

Tableaux

Le vortex – Inspiré des quatre premiers couplets de Beat It

Quatre marginaux que l’on nomme les Héros – Clumsy (équilibre sur sangle élastique), Shy (arts martiaux), Smarty Pants (jonglerie) et Sneaky (manipulation) – sont aspirés dans le Vortex après s’être faufilés dans le spectacle.

Voyage temporel – Beat It

Le temps s’affole et on bascule dans un monde magique inspiré par l’imaginaire de Michael. Très haut au dessus du public, les bungees rotatifs tournent aux rythmes funk de Beat It propulsés par les percussions et la guitare.

Cache-cache – Leave Me Alone/Tabloid Junkie/Too Bad

Une machine malveillante constituée de radios, de microphones, de lampes à incandescence, de téléviseurs, de caméras et de dispositifs de surveillance, Méphisto apparaît pour la première fois en compagnie des Tabloid Junkies – sa cohorte de danseurs et ses gardes.

Perdu et solitaire – Stranger in Moscow

Le Beggar’s Boy (personnage tiré de la chanson Stranger in Moscow) interprète sur la corde lisse une véritable complainte à la solitude sous le regard bienveillant de la déesse mère de la lune, Ngame.

Clumsy et les chaussures – Bad

Maladroit mais adorable, Clumsy apprend à vivre avec son corps en enfilant les souliers magiques de Michael. Parfaite incarnation de son sobriquet au départ, Clumsy propose un numéro malhabile qui se transforme petit à petit en un tour de force d’équilibre sur une sangle élastique double.

Les Smooth Criminals – Smooth Criminal

Méphisto lâche sa force élite, les Smooth Criminals (spécialistes en gymnastique rythmique), pour engager le combat avec les MJ Warriors, le groupe de danseurs de Michael. Les Warriors passent aux choses sérieuses en offrant une prestation très yin pour contrer le côté yang des Smooth Criminals.

La nature humaine/Le coffre magique de Michael – I’ll Be There/Human Nature/Never Can Say Goodbye

Des souvenirs de Michael remontent à la surface alors que les Héros découvrent ce qui les unit les uns aux autres – leur amour pour Michael. La chanson Human Nature prend alors physiquement forme dans la peau d’un personnage, Wink, qui mêle aisément danse et contorsion; il glisse littéralement sur scène.

Shy et les lunettes – 2000 Watts/Jam

Sentant l’esprit de Michael autour d’elle, une jeune femme introvertie nommée Shy enfile les verres fumés de Michael et retrouve son courage. En enfilant les lunettes, elle confronte courageusement Méphisto en exécutant un impressionnant numéro d’arts martiaux.

Les guerriers de la paix – They Don’t Care About Us

Les MJ Warriors exécutent à l’unisson une chorégraphie saisissante dans ce tableau qui porte un des messages chers à Michael. Face à la guerre, la violence, la pauvreté et les conflits, nous devons oser espérer, conforter, rêver et croire.

Ngame donne la vie – Planet Earth/Earth Song

Ngame, la déesse mère de la lune, annonce un nouveau début. Durant un numéro d’ombres chinoises, la voix émouvante de Michael livre une véritable complainte contre ce que le monde risque de perdre.

Nos héros se regroupent – Smile

Smarty Pants, la meneuse autoproclamée de cette bande de Héros, trouve le chapeau magique et redécouvre son coeur d’enfant.

Smarty Pants et le chapeau – Wanna Be Startin’ Something’

Illuminée par la grâce – l’une des qualités de Michael –, Smarty Pants prend part à un imposant numéro de jonglerie de chapeaux tandis que des images de chapeaux géants flottent et dansent sur scène et à l’écran.

Les MJ Girls – The Way You Make Me Feel

Les MJ Girls rendent hommage à Michael tandis que les MJ Boys font l’éloge des filles… Les danseurs rivalisent de zèle dans ce combat où la confiance et la hardiesse sont de mise – un clin d’oeil au court métrage The Way You Make Me Feel.

Dirty Diana – Dirty Diana

Dirty Diana, la sirène de Méphisto, et la Muse, personnage symbolisant la musique de Michael personnifiée, s’affrontent dans ce surprenant numéro de danse à la barre verticale.

Sneaky et le gant – This Place Hotel/Working Day & Night

Le gant du fauteur de troubles, Sneaky, s’anime soudain dans un numéro de manipulation qui lui va « comme un gant ».

Les Billie Jeans – Billie Jean

La gestuelle légendaire de Michael… Vêtus d’étincelants costumes DEL, les Warriors se déplacent sur scène au rythme trépidant et entraînant de la célèbre chanson.

Le piège de Méphisto – Scream

Les Tabloid Junkies – force principale et groupe de danseurs de Méphisto – se transforment instantanément en loups-garous tandis que les Héros et les talismans sont enlevés.

Méphisto triomphant – Thriller

Les Thrillers (groupe de danseurs) – force maléfique dans le ténébreux monde de Méphisto – et les Ghouls (spécialistes du trampoline et de la gymnastique rythmique) célèbrent la victoire de Méphisto. Ils bondissent et tournoient dans une performance défiant la gravité – une combinaison inusitée de trampoline inversé et de trampo-mur.

Sneaky et Méphisto se transforment – Speechless

Les talismans sont reconquis, et Sneaky ouvre son coeur à l’amour. Méphisto est enfin vaincu.

L’hommage de Ngame à Michael – I Just Can’t Stop Loving You

Ngame chante un duo avec la Star.

L’esprit de Michael se matérialise sur scène – Man In The Mirror

Grâce à une illusion, les artistes et le public baignent dans l’énergie et l’esprit de Michael pendant la scintillante et touchante scène de Man in the Mirror.

Grande parade de l’unité – Black or White

Deux côtés s’unissent pour ne faire qu’un. Au gré d’un grand tableau acrobatique et chorégraphique, tous les artistes se réunissent sur scène, y compris les Héros qui reviennent à bord d’une fusée inspirée du vidéoclip « Leave Me Alone ».

Sortie – Don’t Stop ‘Til You Get Enough/Remember The Time/Medley

Un ultime message de Michael – « Nous ramenons l’amour au coeur des choses pour rappeler au monde que l’amour est essentiel. We are ONE».

Personnage

Michael Jackson

Une présence palpable tout au long du spectacle à travers images vidéo, rires, encouragements, éléments narratifs (en images ou en mots), cris, silhouettes, forces élémentaires, etc., l’esprit de Michael guide les Héros et le spectateur dans une aventure qui mène à la libération de l’emprise de Méphisto et permet à chacun de retrouver son coeur d’enfant. Michael est aussi présent par son iconographie visuelle – son gant, son chapeau, ses souliers et ses verres fumés légendaires notamment, qui deviennent de véritables talismans symbolisant certaines des qualités qu’il possédait. Michael est le personnage central du spectacle et notre guide. À travers sa musique et ses paroles, il est aussi notre narrateur.

Costumes

L’étoffe d’une star

L’iconographie visuelle de Michael Jackson est restée gravée dans l’esprit de ses fans. Certains de ces éléments iconiques – le célèbre gant blanc, les penny loafers, le chapeau fedora et les verres fumés de Michael – sont partie prenante de la trame narrative de Michael Jackson ONE et, tels de véritables talismans, ils sont empreints d’une riche symbolique.

« Mes créations sont ancrées dans le monde de Michael et de ses chansons, affirme Zaldy Goco, le concepteur des costumes de Michael Jackson ONE et de Michael Jackson THE IMMORTAL World Tour. J’ai voulu laisser une impression forte sur les fans et carrément les surprendre. »

Ombre et lumière

Le scénario de Michael Jackson ONE a donné à Zaldy l’idée de répartir les costumes en deux familles de personnages, chacune comportant son look et son esthétique propres : l’une représente la lumière – le monde de Michael – tandis que l’autre est symbolisée par la noirceur – l’univers de Mephisto, l’antagoniste du héro. La première est désignée par le blanc, les couleurs de l’arc-en-ciel et les tons légers; l’autre, par le noir, le bleu marine et la couleur rouge. Le rouge est associé à Mephisto et à ses sbires, dont les Smooth Criminals, les Paparazzi, les Tabloid Junkies et Dirty Diana.

Style graphique

Zaldy a voulu créer un style graphique proche de l’illustration Manga. Cette approche nécessitait une matière qui permettrait de tailler des formes rigides tout en demeurant souples de manière à ne pas entraver le mouvement des artistes. On a choisi le néoprène, dans lequel la majorité des costumes du spectacle ont été taillés. Le néoprène est un caoutchouc synthétique aux applications multiples; il est employé notamment dans la confection de vêtements de sport, les combinaisons isothermiques, les étuis d’ordinateurs portatifs, les coussins de batteries électroniques et autres produits imperméables à l’eau.

Effets visuels

Les costumes de Michael Jackson ONE regorgent d’effets visuels et d’illusions d’optique en tous genres. Par exemple, les « gangsters » aux formes changeantes du tableau Smooth Criminal retirent leurs trench-coats pour révéler le costume rayé qu’ils portent en dessous; le dos du costume est tout blanc, mais lorsque les lumières s’éteignent et que les éclairages à lumière noire s’allument, les dessins, visibles aux ultraviolets uniquement, apparaissent instantanément sur le dos et le visage des artistes. Les dessins évoquent les tatouages de dragon traditionnels que portaient sur tout leur corps les yakuza, les membres de groupes du crime organisé au Japon.

Les costumes du tableau Tabloid Junkies comportent des éléments gonflables. Durant le numéro, les artistes actionnent un mécanisme dissimulé dans leur costume, déclenchant une explosion au CO2 (dioxyde de carbone) à l’intérieur de leurs minuscules sacs à dos. Un capuchon en forme de tête de chien se rabat instantanément au dessus de leur tête, transformant du coup les artistes en loups-garous.

Dans les tableaux I Can’t Stop Loving You et Billie Jean, les costumes sont équipés de centaines de lumières DEL. Les artistes disparaissent complètement lorsque les lumières s’allument; les spectateurs ne voient que des lumières aux couleurs changeantes se déplaçant dans l’espace.

Gros plans sur les costumes

  • Michael Jackson aimait l’or, les cristaux et les choses qui brillent. Il adorait les pierres Swarovski en particulier, ce qui explique pourquoi on en retrouve en abondance dans le spectacle. À lui seul, le costume de « Dirty Diana » n’en compte pas moins de 7 000.
  • Pour créer les effets de brillant du costume de la musicienne qui incarne la Muse – la musique de Michael Jackson personnifiée –, Zaldy a eu recours à la même technique que celle utilisée pour les costumes de la série de concerts THIS IS IT : le tissu est entrelacé de petites pochettes transparentes remplies de pierres Swarovski. Le concepteur rend ainsi hommage au tout dernier costume qu’il a créé pour Michael Jackson. Des feux d’artifice d’environ 10 mètres jaillissent de la guitare de la musicienne.
  • Le tissu ayant servi à la confection des trench-coats portés par les « Smooth Criminals » a l’apparence de la soie. Il s’agit d’une étoffe fine importée de France faite pourtant de matières plastiques donnant au costume son fini lustré. Lorsque les acrobates font la roue, leurs manteaux semblent suspendus dans les airs, ce qui accentue l’élégance de leurs rotations.
  • Des manchettes de tabloïdes en diverses langues, au sujet de Michael Jackson, apparaissent sur la doublure des capes portées par les personnages dans le tableau « Tabloid Junkies ».
  • Les chapeaux fedora que l’ont voit dans le spectacle proviennent du même chapelier qui confectionnait les chapeaux de Michael Jackson.
  • Le spectacle compte environ 1 150 éléments de costumes.

Fiche technique

L’ENVIRONNEMENT SONORE

La musique de Michael Jackson fusionne les genres et possède une force inouïe qui découle de l’intensité et de la voix unique de Michael ainsi que de son charisme et de son énergie sur scène – un cocktail tonique qui laissait ses fans ébahis.

Un son aux dimensions épiques

D’une ampleur souvent qualifiée d’épique, la musique dynamique et multidimensionnelle de Michael se prête parfaitement à l’environnement contrôlé d’un théâtre. Le système sonore conçu spécialement pour le Théâtre Michael Jackson ONE plonge le spectateur dans l’ambiance d’un concert rock.

Jonathan Deans, concepteur sonore, a travaillé avec le directeur musical du spectacle, Kevin Antunes, sur les bandes maîtresses multipistes des chansons. Il témoigne de la puissance de cette musique : « Lorsque Michael enregistrait ses albums, il donnait une performance dans le studio – il dansait, chantait avec les choristes. On l’entend à l’oeuvre. Son énergie vocale et physique fait littéralement exploser les bandes », dit-il. Le public est frappé par cette énergie lorsqu’il entend la musique à l’intérieur du théâtre. Le spectateur est immergé dans l’esprit et la force de frappe de Michael Jackson.

Placer le spectateur au coeur de la scène

Jonathan Deans a placé stratégiquement chacune des couches des enregistrements dans le volume du théâtre à l’aide de groupes de haut-parleurs séparés. Le son provient de différents angles, ce qui confère à l’expérience sonore un réalisme saisissant, comme si le spectateur était debout sur la scène au milieu du groupe de musiciens et que le son des instruments provenait de plusieurs directions. Le système sonore propose à chaque spectateur une expérience totale, où qu’il soit assis dans la salle : on entend, par exemple, des hélicoptères survoler les sièges en son ambiophonique, et le fameux rire de Vincent Price à la fin de Thriller débute dans les haut-parleurs principaux, se déplace dans la salle pour finir dans les haut-parleurs encastrés dans chacun des fauteuils. La technologie utilisée dans la conception des sièges permet au spectateur d’entendre certains sons jamais entendus auparavant dans une atmosphère enveloppante.

Kevin Antunes a ajouté des couches et des instruments à la trame musicale, tout en mettant en valeur certains éléments généralement passés inaperçus. Il a aussi rehaussé la puissance des solos de guitare en y intégrant des glissements de médiator (en anglais : guitar pick), des vibratos (whammy bar) et d’autres effets caractéristiques des années 1980. Une chanteuse et une guitariste comptent parmi la distribution de 61 danseurs et acrobates sur scène.

L’ENVIRONNEMENT SCÉNOGRAPHIQUE

Artiste aux multiples talents, Michael Jackson cherchait à fusionner les styles musicaux et les moyens d’expression artistique, mais il n’a jamais fait d’incursions en bonne et due forme dans le monde du théâtre, à l’exception de la comédie musicale pour le cinéma, The Wiz. Michael Jackson ONE est le seul spectacle d’envergure conçu pour un théâtre à porter sur l’univers et la musique du roi de la pop.

Transposer l’univers de Michael Jackson dans le volume d’un théâtre

Dynamique et polyvalent avec ses grandes tours mobiles, le décor de l’arche de scène dans lequel le scénographe François Séguin a cadré l’action de Michael Jackson ONE s’inspire librement de la pochette de l’album Dangerous. Les écrans de télé, les statuettes et les rosaces peintes sur le proscenium sont d’inspiration manifestement baroque. Le concept scénique, qui prend vie sous les éclairages et les projections vidéo, évoque également l’architecture modulable des décors des créations théâtrales d’Arthur Miller et de Bob Fosse en plus de s’inspirer fortement du monde médiatique des journaux et autres véhicules de nouvelles à sensations.

Méphisto

Méphisto est l’un des principaux éléments scénographiques et constitue également un des « personnages » du spectacle. Évoquant le côté sombre des tabloïdes, Méphisto est un robot malveillant flanqué de ses sbires. Ce monstre mécanique aux multiples ramifications est constitué de moniteurs télé, de projecteurs, de flashs de caméras, de micros, de lampes à incandescence, de dispositifs de surveillance et autres composantes diverses. Il fait son entrée au début du spectacle dans un grand vortex où des écrans de télé, des bobines de film et des journaux sont ravalés dans la lentille d’une caméra.

LES PROJECTIONS

Dotés d’une véritable fonction narrative, les contenus vidéo contribuent à créer des ambiances et soutiennent la trame tout au long des différents tableaux de Michael Jackson ONE. La vidéo a aussi une fonction rythmique, s’imbriquant à la musique et aux numéros de manière organique.

Les ambiances colorées et enveloppantes de Michael Jackson ONE sont soutenues, d’une part, par des projections vidéo sur le proscenium, les murs audio-visuels, des tulles et autres surfaces de projection et, d’autre part, par le contenu vidéo diffusé par les quatre tours sur scène ainsi que l’écran DEL situé à l’arrière-scène.

Un système de localisation GPS – un dispositif de poursuite relié à des senseurs – permet de projeter des images sur des artistes en mouvement. Par exemple, des images vidéo sont projetées sur une dizaine de boucliers tenus par les danseurs dans le tableau They Don’t Care About Us.

Pour les créateurs de Michael Jackson ONE, Michael a été un éclaireur et un guide tout au long du spectacle. Sa présence – voire son esprit – se révèle progressivement au moyen de projections et d‘effets de scintillation (comme une poussière d’étoiles) qui accompagnent les personnages.

Quelques détails techniques sous la loupe

  • Sur la scène, quatre grandes tours servant de surfaces de projection se déplacent, montent et descendent puis se transforment en plateformes pour les danseurs et les acrobates.
  • Le dispositif scénique est doté de 66 treuils pouvant atteindre une vitesse maximale de 4 mètres/seconde.
  • Suspendus au plafond, deux rails d’une longueur de 30 mètres chacun sont munis de deux chariots acrobatiques destinés au déplacement des artistes. Certains artistes survolent le public depuis l’arrière de la salle.
  • La fusée dans le tableau Tabloid Junkies est un clin d’oeil à la vidéo Leave Me Alone de Michael Jackson.
  • Chacun des 1 804 fauteuils du théâtre est doté de trois haut-parleurs – à gauche, à droite et au centre – pour un total de 5 412.
  • En plus des 587 dispositifs d’éclairage, on compte 295 éléments d’éclairage DEL fabriqués sur mesure et intégrés aux éléments scéniques du spectacle.
  • Pour les projections, la scène est pourvue d’un rail de 540 kg équipé de 8 charriots, chacun accueillant 8 panneaux DEL.
  • Des images sont projetées sur la scène et autour du proscenium à l’aide de 26 projecteurs vidéo.
  • En plus des projecteurs, on compte 11 moniteurs télé et un mur DEL d’une largeur de 12 m et d’une hauteur de 9 m et constitué de 8 colonnes.

Concepteurs

Auteur et metteur en scène Michael Jackson THE IMMORTAL World Tour - Idéateur et metteur en scène Michael Jackson ONE
Directeur de création
Metteure en scène adjointe
Directeur musical Michael Jackson ONE - Designer musical Michael Jackson THE IMMORTAL World Tour
Scénographe et concepteur des accessoires Michael Jackson ONE - Scénographe ZED
Concepteur des costumes
Auteurs du spectacle, metteurs en scène et réalisateurs multimédia Michael Jackson ONE, TORUK - Le premier envol
Chorégraphe
Chorégraphes
Chorégraphe
Chorégraphe KURIOS – Cabinet des curiosités
Chorégraphe
Chorégraphe Michael Jackson ONE
Concepteur de la performance acrobatique KURIOS – Cabinet des curiosités, TORUK - Le premier envol
Concepteur des performances acrobatiques KURIOS – Cabinet des curiosités
Chorégraphe acrobatique
Chorégraphe acrobatique KURIOS – Cabinet des curiosités - Chorégraphe
Concepteur des projections
Concepteur des projections
Concepteur des éclairages
Concepteur sonore
Concepteur de l’équipement acrobatique et des gréements
Conceptrice des maquillages
Guide des personnages
Dramaturge
Illustrateur